jeudi 12 mai 2022

🔮 Chronique #269 : Les enfants du Préventorium

    






Auteur : 
Fabien Clavel

Genre :  #Jeunesse #SF

Nombre de pages : 256

Où le trouver : Amazon 

Prix :  13,90€ / 6,99

Format :  Broché / Ebook





Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et recevra un traitement approprié.

Ce que la loi n'avait pas prévu, c'est que les traitements administrés doteraient les enfants de pouvoirs psychiques étonnants...

Anaël, Miklos, Untu, Léana et Jão ont grandi ensemble dans le Préventorium. Mais, quand ils découvrent que le plus jeune d'entre eux, Jão, est atteint d'un cancer incurable, ils commencent à remettre en question le discours des adultes qui les encadrent.

Et si les médicaments qu'on leur donnait étaient responsables de la maladie de leur ami ? ou responsables de ces étranges aptitudes qu'ils ont développées ?

Les adolescents sont désormais prêts à tout pour percer les mystères de l'institut et tenter de s'évader."






Ce roman jeunesse de science-fiction m’a vraiment entrainé dans un univers aussi terrifiant que passionnant.

Le préventorium est un lieu extrêmement mystérieux qui n’a cessé de me surprendre, nous allons tout d’abord y découvrir un groupe d’adolescent ayant des « pouvoirs », et qui, pour leur sécurité et celle d’autrui, sont enfermés dans cet institut pour y subir différents tests afin de les « aider » à maitriser ces dons particuliers.


Une routine s’installe, les enfants reçoivent une éducation normale dans une salle de classe, ils ont un petit jardin au sommet du Préventorium pour se délasser et prendre l’air, ils dorment ensemble dans un dortoir, subissent divers tests d’endurance et autres, puis, reçoivent leur médicament pour contrôler leur pouvoir et les aider à aller mieux.


Mais voilà, un jour tout part en sucette. Ils n’en peuvent plus de se sentir comme des rats de laboratoire, ils ont besoin d’en savoir plus : sur eux, leur famille, ce lieu hautement sécurisé. Ils découvrent alors que le plus jeune d’entre eux est atteint d’un cancer incurable, ces jours sont comptés, les adolescents n’ont plus qu’une seule idée en tête : sortir du Préventorium pour que le malade retrouve ses parents une dernière fois avant de mourir.


Commence alors une course contre la montre effrénée durant laquelle des révélations vont être faites et notre vision des adolescents, de l’institut et du monde actuel va être lourdement impactée.


Les personnages sont vraiment géniaux, chacun à son caractère, un don intéressant qui va jouer un rôle capital dans leur invasion, mais surtout, ils sont terriblement attachants !

J’ai adoré les voir évoluer psychologiquement en devant s’adapter aux diverses situations auxquelles ils seront confrontés. La découverte de la maladie incurable de Jão va nous révéler des facettes cachées de la personnalité de certains personnages, et cet ensemble est à mon avis un atout qui explique l’addictivité qui nait au fur et à mesure des chapitres.


J’ai déjà lu de nombreux romans de cet auteur, certains que j’ai adoré, d’autres moins, mais dans celui-ci, j’ai passé un excellent moment. La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, les descriptions sont courtes, mais suffisantes, les protagonistes sont attachants et géniaux, le rythme est progressif : au commencement nous apprenons la vie au sein de l’institut puis nous suivons leur évasion et tous les problèmes qui vont leur barrer la route à de nombreuses reprises.


La fin est aussi un des points forts de ce roman, pour moi, elle est en deux parties : une qui clôt le roman et l’autre qui nous laisse pantois devant une lourde et surprenante dernière révélation.


Ce roman frôle le coup de cœur !




Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

lundi 2 mai 2022

Prospérine Virgule-Point et la phrase sans fin #PLIB2022






Auteure : Laure Dargelos

Genre :  #Fantasy #Fantastique

Nombre de pages : 342

Où le trouver : Amazon 

Prix :  7,99€  / 17,00€ 


ISBN : #ISBN9782957023745



📌 Bénéficiez d'une remise lors de l'achat du livre avec le code YSEREI5 chez l'Antre Temps ! 📌



"Demi-Mot aurait pu être un village ordinaire, s’il n’était pas bâti à la limite du Texte. Jour après jour, les habitants polissent et astiquent les lettres ; ils entretiennent ces milliers de caractères qui, sans leur concours, se seraient déjà effondrés. Chez les Virgule-Point, l’aînée de la fratrie a choisi une voie bien différente : fleuriste ! Elle préfère bichonner des Trompettes à pétales plutôt que de faire prospérer l’empire des points et des virgules. Mais un événement inexplicable ne tarde pas à l’entraîner dans une spirale qui la dépasse.?"


Ce roman est une agréable surprise d’une originalité sans pareil ! 
Une ville et une vie basées sur la ponctuation, les lettres, les mots d’un livre, c’est vraiment quelque chose que je n’avais pas encore rencontré durant mes nombreuses lectures, et cela confirme bien mon idée première : ce roman ne manque pas de caractères ! (pardonnez-moi ce jeu de mots, il était facile)

L’histoire m’a plu dès les premières pages, voir le quotidien de ces hommes et ces femmes vis-à-vis des caractères est super amusant, surtout qu’ils prennent tout ceci au sérieux ! Mais pas tout les villageois travaillent sur le texte de Demi-Mot, nous allons suivre Virgule-Point qui est fleuriste, et pour qui ce métier en apparence banal va nous surprendre de multiple façon ! 
Soyons honnête, les fleurs qu’elles cultivent sont toutes sauf communes, elle aussi, ont du caractère (ahahah !), c’est d’ailleurs le déclencheur de moments extrêmement drôles et cocasse !

Mais aussi le début de ses ennuies, car oui, être fleuriste dans ce petit coin perdu ne va pas lui être favorable, un énorme évènement va lui tomber dessus et changer radicalement son train de vie relativement calme et tranquille. L’aventure va alors commencer !

Notre héroïne est d’ailleurs une jeune femme au caractère très plaisant, à la fois sérieuse, bout en train et très curieuse, elle n’hésite pas à s’investir dans les projets ou ses idées, même les plus farfelues.

L’auteure a pris extrêmement de soin pour façonner son univers, n’hésitant pas à nous offrir un roman d’une originalité débordante, d’idées amusantes, de scènes surprenantes et de personnages hauts en couleur ! 
Sa plume est d’une fluidité délicieuse, les descriptions ne sont pas ennuyeuses ou trop lourdes, bien au contraire, j’ai adoré la façon dont elle nous explique certains détails plus ou moins importants dans ce village et dans le quotidien des habitants.

J’ai beaucoup aimé ce roman et je ne peux que le conseiller les yeux fermés, il fera passer un excellent moment au lecteur, peu importe son âge, car il est accessible au plus jeune sans soucis.


Ma note : 19/20

samedi 23 avril 2022

[Chronique #268] Le sang et la chance

   





Auteure : 
Hélène P. Merelle

Genre :  #Fantasy

Nombre de pages : 416

Où le trouver : Amazon 

Prix :  18,90€ / 12,99

Format :  Broché / Ebook





Milan, le demi-frère bâtard du roi hittite et l’un des chefs de son armée, a toujours été protégé par le dieu de la Chance. Mais demain se jouera une bataille décisive, durant laquelle beaucoup seront sacrifiés. Afin de sauver la vie de Maya, une éclaireuse indisciplinée bien trop jeune pour mourir, Milan choisit de conclure un pacte avec le dieu de l’Orage. Car dans le royaume d’Hattush, que l’on surnomme « le pays des mille dieux », il n’est pas rare qu’une divinité se mêle des affaires des hommes… Que veut donc Tarhunnir, le terrifiant dieu de l’Orage, en échange de son aide ?
Au cours de la quête périlleuse qui les réunit, Milan, Maya et leurs compagnons apprendront vite que les menaces humaines ne sont rien à côté de la colère des dieux…"




Ce roman a une couverture tout simplement sublime, j’aime toujours énormément découvrir via un artiste et les descriptions de l’auteur comment est physiquement un des personnages qui sera omniprésent dans l’aventure. Ici, nous avons droit à toute la troupe et même plus, de quoi attirer le regard du futur lecteur en quelques secondes.

Le titre m’a également beaucoup intrigué, cependant, j’ai pu découvrir progressivement le sens de celui-ci et tout ce que celui-ci impliquera dans l’intrigue. L’histoire est vraiment intéressante malgré que j’ai trouvé quelques longueurs par instants, surement pour poser des bases solides afin que le lecteur en sache le maximum sur l’univers créé par Hélène P. Merelle qui s’avère d’ailleurs être vraiment très riche et intéressant.

Comme tout roman de fantasy, nous aurons droit à notre lot d’intrigues politiques et de guerres sanglantes et sans merci, mais également de nombreux nouveaux éléments qui vont rendre ce roman différent des schémas standards en empruntant des voies bien plus obscures et surprenantes. 

Le personnage principal : Milan, qui a un caractère vraiment très bien travaillé. J’ai pris beaucoup de plaisir à voir son évolution depuis sa naissance jusqu’à ce grand moment ou il doit mener son armée dans un combat de la plus haute importance. Mais voilà, il a beau être béni par le dieu de la chance, il reste un bâtard, un personnage sacrifiable, un simple pion sur l’échiquier politique géant du royaume d’Hattush.

D’autres comparses rejoindront l’aventure à différent moment de l’histoire avec diverses motivations, et c’est d’ailleurs un des éléments que l’autrice a utilisés pour forger le caractère et la personnalité solide de Milan. Maya est d’ailleurs une femme que j’ai beaucoup appréciée pour de nombreuses raisons que vous découvrirez au fil des chapitres.

La plume de Hélène P. Merelle est une première, bien qu’elle soit également l’autrice de la célèbre saga « l’automne des magiciens », "Le sang et la chance" est la première œuvre que je découvre d’elle. Fluide et agréable, j’ai aimé sa façon de décrire les scènes de combats ou les moments de réflexion de Milan, ses états d’âme et les évènements marquants du roman. Car oui, bien qu’il soit béni par le dieu de la chance, notre protagoniste va vraiment en voir de toutes les couleurs ! L’autrice ne sera pas tendre avec son personnage et c’est un autre point très intéressant qui donne de la contenance et du crédit à celui-ci.

En conclusion, j’ai vraiment apprécié cette lecture, mais elle ne sera pas un coup de cœur. Bien que je me sois facilement attachée aux divers personnages, à cette histoire originale et son intrigue surprenante, j’ai tout de même eu un sentiment de longueur par moment.



Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

jeudi 14 avril 2022

[Chronique #267] La longue nuit

 




Auteur : 
David Moitet

Genre :  #Jeunesse #Fantasy

Nombre de pages : 288

Où le trouver : Amazon / Didier Jeunesse

Prix :  15,90€

Format :  Broché





Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela,  elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit,  un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt  interdite et de trouver une fleur de Lune... Mira n’est pas au bout de ses surprises,  car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation."




La longue nuit est un roman qui m’a surprise du début à la toute fin, ou nous apprenons enfin le véritable sens qui se cache derrière ce titre et ce résumé relativement intriguant.

Nous allons suivre le rite de la longue nuit auprès de Mira, une jeune femme au physique atypique, car oui, les personnages de ce roman ne sont pas totalement humains ! Par exemple, notre protagoniste est une femme antilope au caractère bien trempé et déterminé. 
Il y aura également de nombreuses autres races au cours de cette aventure palpitante, des hommes et des femmes zèbres, lions ou encore rhinocéros. Vous ne serez pas déçu une seule seconde par le côté hétéroclite des créatures présentent au fils des chapitres.

L’histoire tournera donc autour de Mira qui deviendra la première femme enquêtrice, car comme vous vous en doutiez déjà, elle réussira la longue nuit pour entamer cette carrière qui marquera un tournant dans l’histoire du royaume. Bien entendu, nous aurons droit à quelques clichés machistes comme certaines femmes rencontrent bien trop souvent dans des métiers soi-disant réservés « aux hommes ». Mais ce qui est agréable en dehors de cette dénonciation sociale due à son sexe, c’est qu’elle ne va pas se laisser marcher sur les pattes, si je puis le dire ainsi, et cela apporte beaucoup au roman et a la construction du personnage de Mira.

Au fil des chapitres, notre protagoniste entamera ses premières missions qui la mèneront à découvrir de bien sombres et terribles secrets autour de ce rite de la longue nuit. Cette portion de forêt gardée en permanence et interdite à quiconque en dehors de la tradition du passage à l’âge adulte. Mais pourquoi autant de mystères ? Pourquoi ceux qui y pénètrent n’en reviennent parfois jamais ? Ou du moins… plus en vie. 

J’ai vraiment eu l’impression que tout ceci affecté énormément la jeune femme antilope au point de prendre de sacrés risques pour tenter de découvrir la vérité, de comprendre ce qui se trame réellement derrière ces barrières sensées protéger le peuple de ce qui vit au-delà des bois. Mais pourquoi y envoyer de jeunes adolescents si ceux-ci semblent être si dangereux ?

Je me suis souvent posé les mêmes questions que Mira, et j’ai adoré suivre son enquête pour découvrir la vérité. Croyez-moi, vous n’avez pas fini d’être surpris ! Les rebondissements sont nombreux, mais bien dosés, ils arrivent au bon moment, nous offrant parfois des moments de doute ou de crainte.

L’écriture de l’auteur est agréable, sa plume fluide nous entraine facilement dans son univers et j’ai également apprécié l’histoire pour son originalité et son intrigue addictive. Je dois cependant reconnaitre que certains passages m’ont semblé un peu longs, surement car je souhaitais avoir des réponses plus rapidement, mais ceci n’est que mon ressenti personnel bien entendu.

En conclusion, je dirais que ce roman peut être lu à tout âge, il est addictif et très agréable à lire. Les personnages ont du caractère, les clichés vite renversés et l’intrigue passionnante.


Ma note : 16/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !