dimanche 30 juin 2019

[Chronique #39] Cacesthesia

Bonjour !
Fans d'horreur, j'ai entre les mains un recueil de nouvelles qui devraient vous occuper pendant un moment ! 
Cacesthesia, par Guy Kermen !



▸ Sorti le 

"Températures idéales pour déterrer un cadavre.
En tout cas, ce sera plus facile que la dernière fois.
Se laver les mains lui repose l’esprit. Frotte les paumes et la tranche de bas en haut, le contour des poignets. Contemple la mousse savonneuse avec béatitude. Puis rince ses mains trapues d’homme rustre dans une bassine d’eau brûlante."
Des récipients du péché, extrait.

Trente-et-un récits pour découvrir toute l’horreur cachée derrière nos façades. Qu’elle soit fantastique, futuriste ou bien ancrée dans nos réalités, elle se niche partout, prête à surgir et à nous happer.
Trente-et-une façons de côtoyer la mort en compagnie de monstres de légendes, de personnalités illustres, ou de quidams banals.
Trente-et-une visions sans aucune illusion.

Des années de lecture et de cinéma de genre ont profondément marqué le style de Guy Kermen, le poussant au fil du temps vers une écriture sèche, directe, qui frappe en plein cœur et vous emporte avec elle dans les tréfonds de l’âme humaine
Cacesthesia : sensation morbide.
Et vous ? Comment vous sentirez-vous au bout de cette descente en enfer ?
*****
Le meilleur de Guy KERMEN réuni dans ce recueil de trente-et-une nouvelles. Clins d'œil et références aux maîtres du fantastique, en littérature comme au cinéma.
Du fantastique, du post-apo, du gore et même de l'humour. Noir. Très noir. Vous y croiserez d'illustres personnalités, tel Sherlock Holmes, des serial killers en devenir, des créatures dérangeantes et des humains encore plus dérangeants, voire dérangés.

Guy Kermen est également l'auteur de Night Stalker et Bayou, sous le pseudonyme de Zaroff, aux éditions Trash, et du roman splatter-gore Heca-Tomb, chez Zone 52 Éditions.



J'ai eu la chance d'avoir ce recueil de nouvelles horrifiques entre les mains ... et que dire d'autre que : "Wow" ! 
Alors oui, ce mot montre que j'ai aimé ce livre, mais la grande question est surtout : pourquoi ?

Tout d'abord, ce recueil nous plonge dans divers univers qui semblent, au premier abord, tout à fait normaux. Mais après quelques lignes, la noirceur qui se cache à l'intérieur du récit commence à montrer le bout de son nez.

Ce qui m'a beaucoup plus, c'est la façon dont cette obscurité prend vie, ce peut-être de façon tout à fait anodine, de manière brutale et sournois, ou encore en se glissant dans notre esprit pour nous laisser un arrière goût étrange, dérangeant.

Un tueur en série .. une fin du monde troublance, un institut pour personne agée futuriste ... beaucoup de ces nouvelles peuvent refléter notre société et son comportement, ou du moins, l'évolution qu'elle est capable de suivre pour de l'argent par exemple, ou pour se simplifier la vie. 

La nouvelle "Geriaquarter" en est un parfait exemple ! Notre société ne possède pas la jeunesse éternelle, alors il n'est pas rare d'y trouver des personnes agés n'est ce pas ? Mais si soudainement la société décidait de les mettre tous dans un institut spécial pour toujours ? Que pensez-vous qu'il puisse s'y passer ?

Cela me fait penser aux informations récentes sur les maltraitances dans les maisons de repos, comme quoi, l'être humain semble rester fidèle à lui-même, dans le présent et dans le futur !

"Le grand Bordel" est la nouvelle qui m'a le plus chamboulé. Il n'y a pourtant pas une goutte de sang qui coule ... ni de tueurs en série, de meurtres atroces et de cadavres sanguillonant. Non, rien de tout ça. Il y a juste un homme, tout seul, sur Terre. Le dernier être vivant.

L'auteur aborde chaque nouvelle histoire dans un but précis, choquer le lecteur, le sortir de sa zone de confort par des vérités difficiles à réfuter, des mythes de l'histoire revisités, des évolutions possible de notre société, le tout d'une main de maître.

Guy Kermen est l'auteur de ces trente-et-un récits, qu'il a publié pour répondre à des concours ou sur un coup de tête, mais le plus important est que cela nous permet au cœur de son esprit, de sa vision du monde. 

A première vue, le lecteur pourrait imaginer qu'il a affaire à des nouvelles horrifiques comme on en trouve facilement, qui vont lui passer un bon moment uniquement pour satisfaire sa soif d'horreur et de macabre, mais après avoir lu certaines d'entre elles, il est impossible de continuer à penser ainsi.

Les nouvelles ont souvent un fond de vérité, un "petit quelque chose" qui est là pour troubler le lecteur, pour le pousser à réfléchir, à s'identifier parfois au protagoniste de l'histoire. C'est ce que j'ai personnellement ressenti en refermant ce livre.

Et je ne parle même pas de cette couverture qui a attirée mon attention pendant un long moment. Elle est à la fois malsaine et fascinante !

Allez, je vais être franche et dire que oui, il y a bel et bien un point négatif : certaines nouvelles sont tellement bien pensées qu'elles mériteraient un roman à elles seules ! (C'est pas du tout un point négatif, je sais)


➢ Ma note : 19/20

Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddict, Babelio, BooknodeGoodReads etc. , sur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions et enfin sur divers groupes FB dédiés aux livres.


 Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !


TAG : #FANTASTIQUE#GORE#NOIR#HORREUR#SCIENCEFICTION#SCIENCE-FICTION#POSTAPOCALYPTIQUE#POST-APOCALYPTIQUE#NOUVELLES

2 commentaires:

  1. Un grand merci pour cette très belle chronique. Je suis ravi et ému. Vous m'avez perçu comme jamais. Damned, je suis fait !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un très grand plaisir de découvrir votre univers et ce qui s'y cache !
      Vous avez désormais une fan de plus ! <3

      Supprimer