mercredi 6 octobre 2021

[Chronique #248] Wicca - Le Manoir des Sorcelage, tome 1

 

Auteure : Marie Alhinho

Genre :  #Fantastique #Jeunesse

Nombre de pages : 216

Où le trouver : Amazon

Prix :  12,95€ / 4,99€

Format :  Broché / Ebook




De la sorcellerie, des esprits d'antan, un démon maléfique... Découvrez le quotidien de la famille Sorcelage !

Dans la campagne perdue du Berry, où vivent encore les créatures d'antan, les Sorcelage sont loin d'être une famille ordinaire ! Avril et Octobre, comme leurs ancêtres avant eux, pratiquent en secret la Wicca, une forme de magie naturelle et bienveillante. Lorsque le cercle de pierres magiques qui protège la région est brisé, ils doivent compter sur leur meilleure amie Nour et le feu follet H pour empêcher d'anciens démons de resurgir...




J'ai adoré découvrir l'univers des sorcières, Avril et Octobre Sorcelage au travers de ce premier tome.

À l'approche d'Halloween, le cercle de pierre magique protégeant la région est mystérieusement brisé ! C'est un véritable drame, car sans celui-ci, les forces démoniaques vont pouvoir s'en donner à cœur joie. Mais ça, c'est sans compter sur les deux jeunes filles téméraires et leurs amis !

Je ne connaissais pas cette auteure, et j'ai pris un très plaisir de le faire. Sa plume est douce et plaisante, le rythme de son récit est très bien dosé, nous procurant assez d'explications et d'actions sans que l'un soit plus pesant que l'autre. C'est un parfait équilibre.

Autre fait que j'ai adoré dans ce roman, c'est la découverte de cette ancienne magie païenne, la Wicca. J'ai d'ailleurs effectué quelques recherches pour découvrir tout ça. Que c'était une magie employée par nos ancêtres, mais toujours d'actualité, c'était très instructif !
Je trouve que cela donne un aspect plus "réel" à cette histoire.

Concernant les personnages, ils ont tous un charme qui leur est propre. Une personnalité intéressante à découvrir, surtout lorsque les embûches vont croiser leur route !

Malgré que ce soit un roman "jeunesse", j'ai pris un plaisir sans limite à le lire, et j'attends la suite avec impatience !

Ma note : 16/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

samedi 2 octobre 2021

[Chronique #247] Paris-en-Fantasy : la Légende du Saint-Crââne

 

Auteur : Brett Nephaeus

Genre :  #Fantasy #SF

Nombre de pages : 566

Où le trouver : 

Prix :  27,00€ / 14,99€

Format :  Broché / Ebook




À Paris-en-Fantasy, les habitants vivent dans un jeu de rôle géant et disposent véritablement de points de vie.
Grâce à de puissantes Xénormones animales, la plupart d’entre eux sont transformés en immortels et puissants Orcs, Vampires, Nains, Elfes et même Gobelins.
Les humains, qui sont restés de frêles mortels disposant de peu de points, sont devenus leurs larbins !
Mais tous les citoyens sont captifs de ce parc d’attractions sans « escape game » possible, où ils sont à la fois spectateurs et figurants, mais jamais acteurs…
Un beau jour, comme l’annonçait la Légende, une tête cryogénisée est retrouvée dans les catacombes. S’il s’agit de celle de Philibert Aspairt, le Saint des cataphiles, la ville sera libérée de ses démons. Mais s’il s’agit de Philibert Asper, un usurpateur, les pires démons de la ville seront libérés !
Revenu d’entre les morts, ce Philibert (auquel on a greffé un corps) se transforme la nuit et devient le terrible Berserkiller ! La rebelle Jéhanne Gobelin va-t-elle réussir à canaliser ce monstre incontrôlable et renverser l’oligarchie au pouvoir dans la Ville Lumière ?




Ce roman est l’un des plus atypiques que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui, l’histoire, l’atmosphère, cet humour omniprésent, mais toujours placé avec précision, les personnages, les renversements de situations, comment ne pas adorer un livre tel que celui-là ?
Je me pose encore la question !

Pour faire simple : l’auteur à une imagination débordante, il nous offre Paris sous un nouveau jour, avec de la fantasy à chaque coin et recoin de la ville. Des créatures de toutes sortes : vampires, gobelins, orcs, nains, elfes (et tout l’amour que certaines races peuvent porter à d’autres, c’est bien connu d’ailleurs, et c’est un atout fort bien exploité dans ce roman). 
L’auteur ne franchit pas la limite du cliché : il la retourne pour l’assaisonner à sa sauce : oui, les elfes sont toujours vaniteux et orgueilleux, et les orcs aiment taper, les nains creusent à tout va, mais l’ensemble et agencé de façon cohérente et vraiment géniale ! 

Au niveau de l’histoire : c’est un pur plaisir que de suivre les aventures des divers protagonistes. Cette quête presque insensée, les mystères qui planent autour de vieilles légendes qui se réveillent sous nos yeux pour notre plus grand plaisir : c’est le dosage parfait pour un page turner.

J’ai également adoré la plume imaginative et totalement déjantée de l’auteur. Il manie les registres de l’humour, des sous-entendus avec brio, tout en gardant des bases solides et sérieuses pour que son histoire reste cohérente sans être trop excentrique.

J’ai pu constater également un énorme travail en ce qui concerne le « prologue », la partie historique dirons-nous. Elle nous replonge dans notre passé, mais avec la touche de fantasy en plus que l’auteur insère par-ci et par-là, comme un grand chef de cuisine qui assaisonne son plat pour le sublimer. Je rejoins certains lecteurs cependant sur le fait que c’est une partie un peu longue et moi qui ne suis pas vraiment féru d’histoire, je n’ai pas totalement accroché à cette partie, d’où le fait que le roman ait failli rater la note maximale. C’était un peu trop long et répétitif à mon gout, mais le travail et les efforts fournis méritent d’être salués !

Cependant, vous pouvez aussi tricher aussi un peu et sauter cette partie pour arriver directement à l’histoire, mais faites attention, ce raccourci peut vous faire rater des éléments très importants pour la suite du roman ! À vous donc, chers lecteurs et lectrices, de faire votre choix en toute âme et conscience.

Ce roman est le coup de cœur de l’année en termes de Fantasy par son originalité, sa plume et son humour totalement dément !

Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

mercredi 29 septembre 2021

[Chronique #246] Halloween Night


Auteur : Alexis Aubenque

Genre :  #Thriller #Horreur

Nombre de pages : 300

Où le trouver : Sort le 21 octobre 2021

Prix :  7,60€ 

Format :  Broché 




ENTRE RIVERDALE ET AMERICAN HORROR STORY, UN MAÎTRE FRANÇAIS DU SUSPENSE DÉTOURNE AVEC BRIO LES CODES DU FANTASTIQUE.


Seattle, USA.

Un manoir hanté loué pour des visiteurs intrépides. La promesse d’une séance de spiritisme, «pour rire».

Six étudiants convaincus de n’avoir peur de rien. Brian, le fils d’une des plus grosses fortunes de Seattle, quarterback de l’équipe de football de l’université.

Kelly, gentille, douce et pleine d’humour.

Luke, le «good guy».

Mandy, la cheerleader bimbo.

Courtney, la gothique à mèche bleue, piercing dans le nez et sur la langue.

Melvin, le geek de la bande, désespérément vierge.

Une expérience que certains espéraient mystique, d’autres comique, d’autres encore érotique, mais qui va rapidement se révéler beaucoup moins paisible que prévu. Et peut-être même tragique. Car les esprits qu’ils invoquent n’apprécient visiblement pas du tout d’être dérangés...




Un roman qui garde le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page ! J’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante, certes, pas inédite pour un genre horrifique comme celui-ci : maison hantée/poupées effrayante/vieille légende sur l’ex-propriétaire, mais dans l’ensemble, tout colle et donne au final un roman que j’ai fortement apprécié !

Je regrette cependant qu’il n’y ait pas plus d’approfondissement sur le manoir et son ancien propriétaire, ma curiosité n’a pas été rassasiée au maximum, je pense qu’il y a encore du potentiel à exploiter dans ce roman au travers de tous ces non-dits, mais ce n’est vraiment pas un frein qui nuit à la lecture ou à l’histoire.

L’ensemble est bien rythmé, certains se plaindront peut-être des « scènes de sexe » présenté par moment, mais entre nous, elles sont soft, courtes et ne m’ont pas dérangé outre mesure. (Prenez les Contes interdits pour exemple, comparé les avec ce roman, et vous verrez vraiment la différence entre les deux au niveau de ce genre de scène). 

Les personnages sont des ados venant de Seattle, un groupe d’amis avec des caractères opposés ou complémentaires, ce qui donne parfois lieu à des scènes assez cocasses, mais chacun se distingue par une personnalité intéressante qui peut rendre certains d’entre eux plus attachants que d’autres.

Ce roman est vraiment intéressant, peut-être pas assez développé dans le fond, mais le reste fonctionne très bien.

Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

lundi 20 septembre 2021

[Chronique #245] Nutty Elements

 

Auteur : Collectif

Genre :  #Fantasy #Nouvelles

Nombre de pages : 107

Où le trouver : Amazon 

Prix :  15,81€ / 5,49€

Format :   Broché / Ebook





Qu’ils ventent, noient, brûlent ou ensevelissent, les éléments sont l’essence de la magie et, comme elle, ils ne sont ni bons ni mauvais. Ils marquent toutefois les êtres qui les manipulent, et laissent derrière eux maintes légendes tracées dans la chair. Quelques-unes de ces légendes ont été transcrites sur ces pages, odes aux éléments, à ceux qui les maîtrisent, à ceux qui les subissent. Alors, n'hésitez plus: tournez les pages et apprêtez-vous à brûler, à pleurer pour ces héros – humains, nains, gobelins et créatures plus étranges encore – qui remuent ciel et terre pour un fragment d'histoire.



Je remercie les éditions Nutty Sheep pour m’avoir permis de découvrir un nouveau recueil de nouvelles de leur crue. 
Cette fois-ci, il s’agit de diverses nouvelles de Fantasy en lien avec les éléments : Eau, le Feu, l’Air et la Terre.

Je trouve que c’est une façon très originale d’aborder un mélange de nouvelles tout en les liant par le biais de ces éléments communs et connus de tous. Omniprésent même dans notre vie quotidienne.
L’idée est vraiment sympathique et je trouve que cela apporte un petit plus à ce recueil.

Divers auteurs se sont prêtés au jeu, en voici la liste et les éléments qu’ils ont choisis pour nous présenter leur univers au travers de leur imagination débordante de créatures fantastiques.

🔥🌊🌏🌀

Nous commençons par deux nouvelles de types Feu : 
Charmeur de flammes, écrit par Élodie Bouchet et La Brulure de l’eau par L.S Bragia.

Deux autres écrits en lien avec l’Eau : 
Douée, par Mafalda Vidal et Rêveries du baigneur solitaire par Sébastien Vernier.

S’enchaine alors l’élément Terre : 
Retors-Boyaux par Damien Thiébaut et Little big Rock par Thierry Fauquembergue.

Et nous terminons avec l’Air : 
Sauver Egloskerry par Yvan Barbedette et Telle est la voie des gobelins par Lancelot Sablon.

Dans l’ensemble, ce fut une bonne lecture. J’ai apprécié voyager d’un univers à un autre, de l’esprit d’un auteur au suivant, c’était très amusant et agréable. 
Comme il s’agit de nouvelles, je ne vais pas vous dévoiler beaucoup d’éléments à leur sujet, afin de garder cette part de mystère que j’affectionne tant quand un nouveau lecteur vient partager son avis et son ressenti.

Je pense cependant pouvoir avouer que j’ai quelques coups de cœur, notamment « Telle est la voie des gobelins » par Lancelot Sablon que j’avais déjà pu découvrir dans son roman : «Les litanies de l’unique, tome 1 : Les incarnations ».
Yvan Barbedette, fait aussi partie des auteurs que j’ai découverts au travers d’une autre anthologie de cette maison d’édition : Uræus.

Les autres auteurs ont été une nouveauté, avec plus ou moins d’affinité pour leur plume. Je ne pourrais pas dire que j’ai adoré chacune des nouvelles, car certains manquaient un peu de rythme, certaines m’ont laissée un peu sur ma faim ou dans une totale surprise. J’ai pu déceler quelques références qui m’ont fait sourire, mais je dois avouer que certaines nouvelles restent à l’heure actuelle, encore un peu incomprise par mon cerveau. Peut-être que je n’ai pas pu percer le secret caché derrière ces nouvelles, qui sait ?

Pour conclure, ce recueil de nouvelles est intéressant, peuplé d’être féérique et magique, de petits clins d’œil divers et de plumes agréables à découvrir.

Ma note : 15/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

dimanche 8 août 2021

[Chronique #243] L'écorcheur, l'embaumeuse et la créature

 

Auteur : Sylvain Silvestro

Genre :  #Horreur #Thriller #Fantastique #sf

Nombre de pages : 221

Où le trouver : Amazon 

Prix :  12,49€ / 3,99€

Format :   Broché / Ebook





Tout débute dans la forêt des amoureux que certains, moins romantiques, nomment la forêt des égarés. Des rumeurs font référence à la présence de fantômes ou encore à un problème magnétique qui dérègle les boussoles et perturbe le sens de l’orientation des meilleurs pisteurs. Au sein de cette immense étendue boisée, à l’abri des regards, se trouve un petit cimetière oublié de tous. Ce lieu d’où émane une mystérieuse énergie sera le point de départ d’une aventure fantastique et horrifique qui va mettre en relation trois personnages atypiques, trois caractères que tout oppose : un écorcheur sanguinaire, une embaumeuse à la double personnalité, et une créature presque magique...




Je remercie chaleureusement Sylvain Silvestro pour la confiance qu’il m’accorde à chaque fois qu’il me remet l’un de ses ouvrages à chroniquer.
J’ai une nouvelle fois était happé dans son univers aussi surprenant qu’horrifique.

 La qualité de l’écriture donne à l’intrigue un rythme addictif qu’il est difficile de nier, je n’ai pas vraiment pu me retenir de lire plusieurs chapitres d’une seule traite afin d’assouvir ma curiosité, parfois malsaine, je l’avoue également ! 

Cet innovant roman de l’auteur est vraiment riche en rebondissements et en mystères. Je ne m’attendais pas du tout à certains éléments clés qui donnent tout à coup un sens vraiment unique et profond à cette histoire proche du cauchemar.
Bien entendu, je ne parlerais pas beaucoup des personnages qui « hantent » ce roman, car ils sont tous très particuliers et chaque détail les concernant peut donner un indice ou une réponse à une composante essentielle que le lecteur gardera dans un coin de son esprit durant un long moment.

Comme je l’ai dit un peu plus haut, j’ai une nouvelle fois adoré la plume de l’auteur. Elle sait être incisive ou horrifiante selon les moments, elle entraine également très facilement le lecteur dans son univers, qu’il soit un fan ou un novice, aucune importance et aucune différence n’est à faire. Pénétrer dans cette histoire est d’une facilité redoutable. Certains éléments du récit m’ont véritablement prise de cours, je ne m’attendais pas du tout à de tels dénouements et cette surprise omniprésente selon les chapitres m’a vraiment fait passer d’excellents moments. 
L’imagination de l’auteur semble être sans limites, et ce roman le prouve une nouvelle fois ! 

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

vendredi 30 juillet 2021

[Chronique #242] Doc Seven raconte 77 créatures étonnantes de légende

   

Auteur : Doc Seven

Genre :  #Legendes #Mythes #Jeunesse

Nombre de pages : 160

Où le trouver : Amazon 

Prix :  14,95€

Format :   Broché





De 7 zones géographiques, Doc Seven raconte 77 créatures incroyables dont vous ne soupçonniez même pas l'existence.
Histoires répétées autour d'un feu, légendes du folklore transmises de génération en génération, ces créatures témoignent de l'imagination mais aussi de croyances vivaces à travers le monde. Souvent porteuses de messages ou révélatrices des mises en garde locales, ces bêtes racontées par Doc Seven sont toutes passionnantes :
Le Kallikantzaros, ce petit démon gréco-chypriote qui rêve de vous dévorer... mais qui peut rester bloqué des heures si vous laissez une passoire (oui oui !) sur votre palier ;
le Nadubi du nord de l'Australie, qui se reproduit en bouturant dans le sol une des nombreuses épines dont il est recouvert ;
le Chang Nam, éléphant aquatique microscopique qui vit dans les rivières de Thaïlande, et dont tous les animaux sauvages se méfient ;
ou encore le Saci, petit garçon protecteur de la forêt amazonienne à qui il manque une jambe et qui raffole de bon tabac...
La liste est longue, l'imagination jamais rassasiée et ce qui est sûr, c'est que Doc Seven a sélectionné les créatures les plus fascinantes pour figurer sur le podium de 77 marches qu'est ce livre !





Je remercie Babelio et son Masse Critique pour m'avoir permise de découvrir ce petit livre jeunesse.
Je ne connais pas Doc Seven ni ce qu’il fait sur internet, mais j’ai été saisi par la curiosité en lisant le résumé de ce petit livre sur diverses créatures de légendes.

Les illustrations sont vraiment très plaisantes à regarder, elles nous permettent d’avoir une idée bien précise de la créature en question et parfois, de sa beauté ou du dégout qu’elles peuvent susciter.

Les explications qui sont fournis sur chaque créature issue d’un folklore différent sont agréables à lire, mais pas assez approfondies pour un véritable fan inconditionnel du genre.
Cependant, comme ce livre s’adresse à un public relativement jeune, il sera une source de divertissement et d’apprentissage que je recommande sans problème.

Il n’y a aucune histoire qui fait vraiment peur, ce sont principalement des légendes locales qui sont survolées pour chaque créature. Différents pays sont à l’honneur : Le Japon, l’Afrique, l’Europe et bien d’autres, nous faisons un véritable tour du monde des légendes locales.

Ce livre n’est pas une référence en matière de créatures folkloriques, mais il se laisse lire sans réelle difficulté, attisant notre curiosité et notre imagination.

Comme les légendes diffèrent très souvent avec le temps, l’auteur n’a pris aucun risque et n’a que succinctement parlé de chaque créature, c’est un point relativement positif pour un jeune public, car cela se lit vite et facilement.

Je suis une très grande fan du folklore de certains pays et ce livre n’est pas un coup de cœur, mais je le recommande sans problème pour un jeune public désireux d’en savoir plus sur les mythes et les légendes qui circulent sur la Terre.


Ma note : 14/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

dimanche 27 juin 2021

[Chronique #241] Chroniques de Vampires, Vourdalaks et autres Non-Morts

   

Auteur : Nazteratom

Genre :  #Horreur #Fantastique #Nouvelles

Nombre de pages : 210

Où le trouver : Amazon 

Prix :  4,99€ / 12,00€

Format :   Ebook / Broché



— Les vampires se nourrissent-ils vraiment de sang?Le vieux exhala la fumée de sa pipe et derrière les volutes, ses yeux brillèrent d’une lueur étrange. Il se racla la gorge.— Il ne s’agit là que de foutaises, la version retenue par l’imbécile, incapable de décrocher son attention du doigt qui lui indique la lune. Le sang importe peu aux vampires, seul ce qu’il contient les intéresse : la Vie. C’est d’elle qu’ils se nourrissent et peu importe le nom qu’on lui donne : chi, ki, prana. Tous ces termes désignent la même chose, le souffle vital. Ils volent la vie d’autrui pour faire de la leur quelque chose de plus grand et par le mal, ils accèdent à l’immortalité.À travers une dizaine de récits oscillant entre atmosphère gothique, ambiance urbaine ou post-apocalyptique, l’auteur revisite le mythe du vampire. Il invoque les vieilles légendes roumaines, la goule orientale et des figures historiques comme la comtesse Bathory, les nazis ou un célèbre empaleur transylvanien pour démontrer que derrière le folklore développé par la culture populaire se dissimule une réalité bien plus inquiétante. Les vampires, loin de se cantonner aux œuvres de fictions, vivent parmi nous. Ils partagent notre quotidien depuis les balbutiements de l’humanité, tirent les ficelles dans l’ombre et n’aspirent qu’à une seule chose : obtenir l’immortalité par le culte du mal absolu.

EN RAISON DE SCÈNES DE VIOLENCE EXTRÊME À CARACTÈRE SEXUEL, CE LIVRE EST FORTEMENT DÉCONSEILLÉ AUX MINEURS ET AUX PERSONNES SENSIBLES.



Je remercie Alexandre Ratel, auteur de diverses nouvelles de zombies à l’humour noir de génie, de m’avoir présenté Nazteratom et son bien étrange recueil de récits intitulé : Chroniques de Vampires, Vourdalaks et autres Non-Morts.

Le livre se découpe de la façon suivante : nous suivons un jeune homme qui questionne un vieil homme sur les mythes et les légendes liés aux vampires et autres créatures du genre sous forme « d’entretien ». Différentes thématiques sont abordées : « Les vampires se nourrissent-ils vraiment de sang », « Craignent-ils le soleil ou l’ail » ? etc., etc.
Ensuite, nous avons une nouvelle plus ou moins longue qui met en scène cette thématique afin de nous prouver comment telle ou telle créature agit réellement. 

Cela dément-il les propos du vieil homme ? Les affirment-ils ? Tout le suspense de ce roman repose en partie sur ce doute permanent et persistant !

Cette succession d’entretien et de nouvelles est un véritable petit bijou pour le lecteur. Surtout que l’auteur a dû effectuer un travail aussi minutieux que consciencieux sur ces créatures horrifiques et autres personnages historiques tragiquement connus pour leurs… atrocités, dirons-nous. 
Vladimir Tepes, la Comtesse Bathory… et bien d’autres vous attendent au sein de ces chroniques. Les légendes et mythes d’autres contrées seront également au rendez-vous, et c’est un excellent moyen de découvrir le folklore d’autres pays.

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture, mais comme le résumé le précise : ce n’est pas à mettre entre toutes les mains, oh non ! Il ya de la violence, du sang, des morts, du trash et du gore fort bien dosé, mais toujours omniprésents. Évitez donc de confier ces chroniques à votre grand-mère ou vous risqueriez de rapidement avoir besoin d’une pelle et d’un grand trou dans votre jardin.

J’ai également adoré la plume de l’auteur, fluide et sadique, elle décrit les scènes avec une minutie chirurgicale, ce qui ravira les fans d’horreur ! De la pitié ? De la bonté ? De l’espoir ? Ce sont des termes à rayer impérativement de votre esprit dès lors que vous entrouvrez ce livre, car vous allez plonger dans le jardin secret de l’auteur, et celui-ci est loin d’être semblable à un conte de fées !

Un excellent ouvrage que je recommande les yeux fermés !
Âmes sensibles s’abstenir, bien entendu.


Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

[Chronique #240] Les apprentis samouraïs, tome 1 : Le trésor des Minamoto


  

Auteure : Marine Carteron

Genre :  #Fantastique #Jeunesse

Nombre de pages : 250

Où le trouver : Amazon 

Prix :  7,99€ / 11,90€

Format :   Ebook / Broché



""Sakura la kendoka, Léon le judoka et Logan le karateka sont invités par le célèbre Maître Saburo à un stage d'arts martiaux dans son dojo. Ils découvrent par hasard, dans une ancienne boîte de laque noire, un mystérieux origami en forme d'étoile, et trois anneaux magiques. Ces derniers ont appartenu à Hiro, Eiko et Ako du clan Minamoto, des guerriers samouraïs chargés de veiller sur un Trésor. En les enfilant, les trois enfants se retrouvent projetés au Japon au 16eme siècle. Ils comprennent vite qu'ils ont une mission : libérer l'esprit des trois samouraïs prisonniers de leurs armes... Mais, sur place, ils doivent affronter un terrible ninja noir prêt à tout pour voler le trésor antique des samouraïs."


Je remercie Babelio pour ce nouveau Mass critique spécial jeunesse pour lequel j’ai été sélectionnée avec le titre suivant : Les apprentis samouraïs, tome 1 : Le trésor des Minamoto.

La couverture et le résumé m’ont vraiment donné envie de lire ce roman, même s’il est destiné à un jeune public, j’aime beaucoup ce genre d’histoire. Et puis soyons honnêtes, je suis une très grande fan du Japon, alors ma curiosité était déjà à son maximum.

Suivre ces jeunes gens au travers d’un japon médiéval et de leur monde actuel, par alternance de passé et présents était sympathique, cependant, je n’ai pas réussi à réellement me plonger dans cet ancien Japon que j’aime tant. Les passages sont assez brefs, les descriptions assez maladroites dans le sens ou, j’ai eu l’impression que l’auteure n’a pas assez pris le temps d’expliquer certains détails qu’un néophyte en histoire japonaise ne pourrait pas comprendre tout de suite. 
Le fait que les termes issus de la langue nippone soient expliqués reste une bonne chose, pour ma part, ce n’était pas du tout un frein, car j’ai étudié la langue et la culture japonaise à l’université, donc j’avais un avantage certain de ce côté-là, c’est aussi pour cela que je suis assez critique sur le manque d’informations à apporter aux lecteurs à certains moments du récit.

Les personnages sont des enfants assez caricaturaux mine de rien : le bon, la brute et le gourmand. Je ne vois pas vraiment de meilleure façon de décrire ce trio assez improbable qui ne cesse de se chamailler pour des broutilles qui finissent, par moment, par nous énerver à notre tour. 
L’histoire aurait pu être originale et vraiment géniale s’il n’y avait pas, par moment, des scènes totalement surréalistes. Je veux bien que les trois protagonistes aient reçu des dons particuliers, grâce à des anneaux « magiques », mais j’ai quand même eu beaucoup de mal à trouver du crédit ou du réalisme à certaines scènes, frôlant même parfois l’absurde.

La plume de l’auteure est agréable malgré la liste de points négatifs que j’ai évoquée un peu plus haut, elle est assez fluide et la lecture est relativement rapide pour un tel nombre de pages. 

Ce roman pourrait cependant plaire à de jeunes lecteurs pour qui certaines extravagances passeraient pour de l’héroïsme, ou quelque chose comme ça, mais un adulte grincera surement des dents. 

Ma note : 12/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !