jeudi 13 mai 2021

[Chronique #225] Histoires folles et horrifiques

 

Auteure : Adeline Rogeaux

Genre :  #Fantastique #Horreur #Nouvelles

Nombre de pages : 156

Où le trouver : Amazon 

Prix :  2,69€  /9,99€

Format :  Ebook/Broché 



"Quel est le point commun entre un homme accidenté, un chien, un enfant, un pigeon, un stylo et bien d'autres éléments du quotidien ? Il n'y en a pas, si ce n'est le fait que tout ceci, combiné à la touche horrifique qui sommeille en chacun de nous, forme de délicieuses et dérangeantes histoires noires. Plongez dans la nuit des démons avec Franck, dans les ténèbres avec Camille et sa maison hantée ou encore avec Jack, le gentil camarade un peu dérangé de Mike. Ce recueil renferme quarante histoires courtes qui reflètent le côté sombre de la moindre banalité du quotidien. Quarante histoires noires et horrifiques pour voir les choses autrement."


« Histoires folles et horrifiques » est un recueil de 40 nouvelles relativement courtes qui nous entraîne dans l’imaginaire de l’auteur. Attendez-vous à de l’horreur, du cynisme, de l’humour et de la folie à tous les niveaux.
Voici le sommaire : 

  • Tommy dans la brume 
  • Le chien faisait peur à Franck 
  • Le vieux et le hachis parmentier
  • Dégazez 
  • Merci de ne pas nourrir les pigeons 
  • Service après-vente 
  • Coucher de soleil 
  • Je ne savais pas 
  • Ils sont là 
  • Les vieilles maisons font ça, parfois 
  • Soukahana, le monstre du désert
  • Davy 
  • Saturation 
  • Jack a dit 
  • Le stylo de Maxime 
  • Les yeux vides
  • Tom et sa conscience 
  • Le dentiste 
  • Béberd a mal au nez 
  • Vision d’horreur 
  • Retraite à deux sous
  • Princesse velue 
  • Vanille n’en pouvait plus 
  • Il était mon empereur 
  • À vos casseroles
  • J’aime les costards 
  • Trois vœux pour eux 
  • La bougie 
  • La super fête de Paulin
  • Bête acné 
  • Le petit John 
  • Séjour mort comprise 
  • Mia joue du violon 
  • Suivi dans la nuit 
  • Il fait bon vivre à Jeanrosé 
  • Madame de Cuticule 
  • Quand elle est morte, c’était un arc-en-ciel 
  • Veillée funèbre
  • Rapport de police 
  • C’est con
Le principe de ce recueil est assez simple : interpeller le lecteur et le choquer, autant que possible, tout en le poussant à la réflexion. L’exercice a très bien marché avec moi, et j’ai adoré me régaler de ces nombreuses nouvelles.

Le format court est un avantage certain, le rythme n’en est que plus dense et la chute soudaine. On peut en lire plusieurs d’affilés ou s’en servir comme petit conte du soir, avant de s’endormir, histoire de faire de magnifiques et cauchemardesques rêves. Je recommande d’ailleurs la seconde méthode, elle est plus amusante !

La plume de l’auteure a su montrer au travers de ces divers textes l’horreur, la folie et parfois le comique de certaines situations qui pourraient nous arriver. Cependant, il y a toujours un « petit plus » qui rend la nouvelle complètement dingue, je prends pour exemple : « Merci de ne pas nourrir les pigeons ». Je pense que je regarderais mes voisins différemment désormais. Oh oui, surtout cette petite dame qui passe son temps à les nourrir… « pour le moment ». 

Ce que j’ai particulièrement apprécié lors de ma lecture : c’est la chute. Je ne m’attendais pas du tout à la plupart d’entre elles malgré un titre parfois assez évocateur. C’est un subterfuge très malin, et j’adore. Le cynisme et l’humour noir ont bien leur place dans certaines des nouvelles, avec parfois une touche de malice ou de douceur, mais pas trop, l’auteure n’est pas cruelle à ce point, elle fait mijoter les personnages de ces histoires pour mieux les rendre fous par la suite.

Je mettrais un petit « warning » : âmes sensibles faire attention, car certaines nouvelles sont assez crues, parfois dérangeantes, mais rien qui ne donne envie de rendre son petit déjeuner. Le côté horrifique n’est pas forcement présent dans des scènes violentes et gores, bien au contraire, l’auteure est bien plus subtile que cela lorsqu’elle l’introduit dans son récit.

Pour conclure : si vous avez envie de bien dormir, d’être accompagné par l’imaginaire débordant d’une auteure qui saupoudrera vos nuits d’horreur et de folie… foncez lire ce recueil de nouvelles !

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

mardi 11 mai 2021

[Chronique #224] Sans retour


Auteur : Tom Clearlake

Genre :  Thriller

Nombre de pages : 568

Où le trouver : Amazon

Prix : 3,99€  / 16,99€ 

Format  : Ebook/Broché



"Lors d’un séjour à la montagne, John Gardner, dirigeant d’un groupe de sociétés, et sa famille, reçoivent amis et associés dans un lodge luxueux, au cœur des Rocheuses. Au deuxième jour, une tempête de neige se lève. Les routes sont bloquées. Les réseaux hors-service. Ils se retrouvent coupés du monde.

Quand le blizzard cesse, dix-huit jours ont passé. Les occupants du lodge sont secourus et placés en observation. Cinq d’entre eux sont portés disparus. 


Les survivants sont extrêmement amaigris. Et en état de choc. Ils ne parleront pas. Ils garderont le secret.

Le plus atroce des secrets."


« Sans retour » est le genre de roman qui va vous donner des frissons en seulement quelques chapitres.

L’histoire reprend quelques codes des huis clos que nous connaissons : une bâtisse isolée, une tempête de neige qui va couper les protagonistes du reste du monde, plus de réseau, peu de chance de survie. C’est un schéma assez classique, mais l’auteur a su en faire un thriller glaçant !

18 jours de tempête de neige, ça sous-entend des difficultés presque insurmontables : le manque de nourriture, de chauffage ? La bâtisse tiendra-t-elle le coup face à ces intempéries ? Combien de personnes survivront ?
Avant même d’avoir commencé ma lecture, je me suis posé toute cette question, et j’ai été heureuse de voir que beaucoup d’entre elles ont su trouver une réponse… plus ou moins radicale dans le roman.

J’ai été transporté avec les différents personnages, adultes, ado, enfants, dans cette terrifiante aventure ou la survie est le mot d’ordre. Découvrir comment, au fils des jours, ils vont trouver des solutions pour pallier à des problèmes divers ou en subir de nouveau était juste génial. Assez cruel soit dit en passant, mais vraiment immersif ! 

C’est d’ailleurs dans ce genre de moment que l’on découvre le vrai caractère des gens qui nous entourent, et là, le lecteur va être servi ! Des héros insoupçonnés, de vils profiteurs, des menteurs, et pourquoi pas bien pire ? Après tout, la nature humain est riche et variée, bien connue également pour être peu altruiste dans certains moments, qui vivra ? qui périra ?

Ce n’est pas le premier roman que je lis de cet auteur, mais je suis à nouveau charmé par sa plume et son récit. D’une fluidité addictive, ce roman ne laissera pas le lecteur indemne. Que ce soit au niveau des diverses émotions qui seront ressenties, les nombreux rebondissements et la crédibilité de certaines situations extrême, ce roman est une réussite.

Ma note : 18/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !


lundi 10 mai 2021

[Chronique #223] Assassin's Creed - Fragments - La Lame d'Aizu


Auteurs : Olivier Gay / Ubisoft

Genre :  Fiction historique / YA

Nombre de pages : 320

Où le trouver : Amazon

Prix : 10,99€ (ebook) / 15,95€ (broché) 

Format  : Ebook/Broché



"1868. La guerre de Boshin est sur le point d’éclater.
Découvrez le premier roman haletant Assassin’s Creed Fragments, au cœur des derniers instants du Japon médiéval."
Les Templiers, infiltrés parmi les conseillers les plus proches de l’Empereur, poussent le souverain à lancer une campagne contre le Shogun Tokugawa, lui-même soutenu par la Confrérie des Assassins. L’ère glorieuse des samouraïs toucherait-elle à sa fin ?
Jeune japonaise de 16 ans, Atsuko a grandi dans les quartiers aisés de la cité d’Aizu, dans l’ombre de son frère Ibuka. Promise à un mariage arrangé, la jeune fille cache un secret : elle manie aussi bien les armes que son frère, dont le talent au sabre masque en réalité une peur insurmontable du combat.
Lorsque la guerre est déclarée, Ibuka doit partir combattre aux côtés de leur père pour l’honneur de la famille. Défiant la tradition interdisant aux femmes de prendre part aux batailles et voulant protéger son frère, Atsuko s’enrôle en cachette en tant que simple soldat, désireuse de montrer l’étendue de ses talents.
Mais face aux manipulations et aux complots qui dépassent les deux adolescents, l’amour fraternel sera-t-il plus fort ? Plus fort que les convictions et l’honneur ?


Ce roman est quasiment un coup de cœur ! L’un des meilleurs de la franchise Assassin's Creed que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui ! 

L’histoire va nous faire vivre l’une des grandes batailles mythiques qui marquèrent l’histoire, avec un nouveau point de vue qui est innovant et génial : celui de la présence de templiers et d’assassins au sein de ce conflit historique.
Retrouver les grands noms qui ont brillé durant cette ère guerrière était fantastique ! 

Le rythme est vraiment agréable et soutenu, j’ai été conquise dès les premiers chapitres. Suivre la jeune Atsuko sur le champ de bataille alors que les femmes n’y sont pas admises est très intéressant, beaucoup penseront d’ailleurs à Mulan, car les similitudes entre les deux œuvres se font échos, mais rien de plus. Il s’agit juste d’une jeune femme, qui se fera passer pour un homme en intégrant l’armée pour y suivre son frère. 

Mais la tension dans ce roman est parfaitement dosée ! Les moments de répit sont vraiment rares et les batailles sont époustouflantes ! Pas de fioritures, ou d’explications trop complexes, même un non-initié à la langue japonaise pourra saisir et comprendre les termes qui sont utilisés ici grâce à un lexique en fin de chapitre. (samouraïs/daimyo/katana, etc.). 

En tant que grande fan du Japon et de cette période médiévale, j’ai été prise par le roman au point de le dévorer en deux jours. Sachant d’ailleurs en avance l’issu de certaines situations, j’ai été agréablement surprise de voir comment l’auteur s’est adapté à ces faits historiques pour y intégrer la présence de la licence Assassin's Creed. En toute honnête, c’est vraiment très bien fait, et cela ne dénature en aucun cas les événements qui ont eu lieu à cette période du Japon.

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !


dimanche 9 mai 2021

[Chronique #222] Advenis - La voie des Bâtisseurs


Auteur : Bastien Pantalé

Genre :  #Fantasy #Science-fiction

Nombre de pages : 446

Où le trouver : Amazon 

Prix :  4,99€  /17,99€

Format :  Ebook/Broché 



"Liguïa Atemn conduit sa troupe au-delà des frontières des Hommes. Nulle limite ne saurait borner la Voie qu’ils arpentent. Le Grand Déferlement trempe les élus jusqu’à l’os. Océans et continents se mêlent dans un suprême éclat.

Il y a Páthin le voyant rétif, Vitaïni l'élémentaire animale et instinctive, Éndin la douce et avenante sensitive, Scirel l'érudit formaté, Eloka la linguiste ou encore Ageîn qui donnerait sa vie pour sauver l’un des onze. Tous indispensables à l’essaim, c’est ce qu'annonce la Prophétie. Liguïa y croit, elle est née pour l’accomplir.
Advenis fut érigée pour servir cette quête, pour abriter ce peuple que l’histoire retiendra peut-être, et mener les Bâtisseurs sur la Voie. Les nourrir de cette énergie vitale emplie d’espoirs, que leurs ancêtres ont dû apprendre à maîtriser.

Une génération, la dernière. Un groupe ultime pour unifier les Hommes. Une navigation jusqu’aux sommets du monde. Évoluer pour survivre, et par-dessus tout, bâtir !
L’essaim s’est mis en route à une époque où seules les étoiles jalonnaient le temps. Voici son histoire."


Ce roman de Bastien Pantalé est aussi surprenant que dépaysant. 

J’ai pu ressentir au cours de ma lecture des liens avec les mythes de notre monde, comme l’Arche de Noé pour ne citer qu’elle. Advenis, le dernier berceau de l’Humanité est une Arche nouvelle génération sous la forme d’une cité vaisseau aussi incroyable que captivante ! 

L’essaim, c’est un groupe composé de 11 élus aux dons particuliers que nous prendrons plaisir à découvrir aux fils des chapitres. J’ai été captivée par les différentes personnalités qui le composent et leur unité à toute épreuve. Ils vivent pour les générations suivantes, ils doivent bâtir l’avenir pour leur permettre de survivre au « grand déferlement ».

Leurs dons nous sont aussi progressivement révélés et expliqués, car j’avoue avoir eu quelques difficultés au début pour tout assembler dans mon esprit. Une fois chaque élément mis à sa place, l’histoire devient fascinante. Le mélange entre passé et présent est très ingénieux, je dois avouer qu’il pousse aussi à la réflexion sur de nombreux sujets. L’auteur souhaite faire passer différents messages dans son roman et il y parvient très bien !

J’ai pu remarquer également une certaine critique de notre société : notre course à l’individualisme, la futilité accordée à l’apparence et bien d’autres seront mis en avant via un des peuples que nous rencontrerons durant notre lecture. 

Autre point marquant de ce roman : le dévouement sans limites dont font preuve les différents protagonistes est merveilleux ! Vraiment magnifique et émouvant.

La plume de l’auteur est ensorcelante et poétique. Elle m’a tout de suite séduite et m’a également permis de ne pas voir le temps passer. Les chapitres sont nombreux et assez denses : mais il ne faut en avoir peur, car la fluidité du récit est parfaitement dosée.

Un grand bravo pour la sublime couverture que nous offre Brian Merrant ! Elle est intrigante et attire tout de suite l’œil du potentiel futur lecteur. J’adore !

Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

samedi 8 mai 2021

[Chronique #221] Contes de zombies


 

Auteur : Anthony Lamacchia

Genre :  #Fantastique #Horreur #Nouvelles

Nombre de pages : 228

Où le trouver : Amazon 

Prix :  3,99€  /18€/ version deluxe unique sur le site de l'auteur 25€

Format :  Ebook/Broché / Editions Deluxe



"Il était une fois...

Une jeune femme maudite au baiser mortel, un cadavre exhumé par deux fées capricieuses, un enfant capable de réveiller les morts, un tueur en série poursuivi par ses victimes, un homme luttant contre les écrans, une âme perdue qui retourne dans son village natal, un groupe de metal post-mortem...

Voilà qui semble annoncer la fin du monde et le Petit Peuple déchaîne sur les Hommes son courroux !

Un zombie erre sur son ancien lieu de travail, deux enfants vivent dans une forêt hantée, une petite fille fait la classe à ses anciens camarades, deux frères tentent de survivre dans une ville envahie de morts-vivants, une étrange compagnie se donne pour mission d’apporter un remède au fléau, un voyageur raconte la chute de sa cité, un médecin fait équipe avec un mineur masqué pour sauver le monde...

Les zombies et les fées se croisent, se rencontrent et s’affrontent parmi les humains dans seize nouvelles où s’alternent folie, aventures, drame, humour, macabre, magie et épouvante"


Anthony Lamacchia nous présente en ce début d’année 2021, un recueil de seize nouvelles qui mettront en avant ses talents de conteur dans un univers ou zombies et fées se côtoient !

Voici le planning que nous a été concocté : 

Acte I : Quand les fées se cachaient  

  • La fille de l’inventeur
  • La Terreur des champs de blé
  • Le petit nécromancien 
  • Les dames blanches
  • Télévision
  • Le train noir
  • Metaldead
  • Le conciliabule des fées (entracte)

Acte II : Après le réveil des morts

  • Georges
  • Tommy & Poly
  • La classe de Sophie
  • Les deux frères
  • Faërie Squad
  • La chute de Grand-Bastion
  • Le Médecin et le Mineur
  • Les lys bleus (outro)

Le découpage en deux actes de ce recueil est vraiment malin, nous allons pouvoir savourer des nouvelles inédites : c’est la première fois que je lis des nouvelles mélangeant fées et zombies dans des univers post-apocalyptiques aussi sanglants que brutaux !

J’ai apprécié de découvrir la facette pernicieuse et mauvaise de certaines fées. Retenez donc une chose : ici, les paillettes peuvent être mortelles ! La magie et la douceur de ces petites créatures n’est pas au rendez-vous, du moins, pas comme les âmes innocentes pourraient l’imaginer. Elles seront surtout mises à l’honneur durant le premier acte ! 

Les zombies ont leur place dans les deux actes, mais j’avoue avoir un coup de cœur pour « Faërie Squad » qui a réussi à me surprendre autant que me faire rire. Je ne m’attendais pas du tout à une nouvelle de ce genre, et ma surprise a été récompensée par ce récit troublant et amusant !

De façon générale, j’ai adoré l’exercice auquel l’auteur s’est prêté : son imagination est débordante et inépuisable ! Les nouvelles se succèdent rapidement, l’écriture est fluide et sans fioriture, un vrai régal !

Énorme coup de cœur également pour les illustrations de Andréa Kerlhau, qui se retrouvent sur la couverture et au sein du recueil. 

J’ai passé un agréable moment de lecture et je conseille ce petit recueil tout juste sorti à tous les fans du genre !

Ma note : 18/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

[Chronique #220] Zombies : Après les Ténèbres

 

Auteur : Alexandre Ratel

Genre :  #Horreur #Nouvelles #Zombies

Nombre de pages : 334

Où le trouver : Amazon 

Prix :  3,99€  / 15,00€

Format :   Ebook / Broché



"Ils se relèvent. Encore. Et encore. Et encore. Inlassablement, les corps se déplient et se hâtent pour rejoindre la putrescente parade de l’apocalypse. Là-bas, ils sont innombrables. Ici, ils n’ont pas encore assis leur règne. Demain, peut-être. Je parcours les zones qui ne sont pas encore tombées et je consigne les histoires de celles et ceux qui résistent, qui s’adaptent, qui n’ont pas abandonné. Je compile des archives oubliées. Le poids de ces récits pèse au fond de mon sac à dos à mesure que j’avale les kilomètres. C’est le poids de la vie. Il faut que je presse le pas. Ils arrivent et ils viennent nous chercher…"

Le deuxième volume des nouvelles d’Alexandre Ratel est déjà terminé, et je suis partagé entre la joie d’avoir tourné la dernière page et la déception de ne pas pouvoir en lire davantage ! 

J’ai tout simplement adoré, cet auteur est pour moi une nouvelle référence à suivre dans le monde post-apocalyptique des zombies.

Voici les 13 nouvelles qui composent ce recueil : 

  • Accro
  • Étoiles mourantes
  • Elles étaient trois
  • Renaissance
  • Super papa
  • Ainsi vont les morts
  • Paul et moi
  • Une histoire de respiration
  • Merry Zmas
  • Pour l’éternité
  • Les crocodiles oubliés
  • De verts pâturages
  • Bang Bang

On peut dire ce que l’on veut, mais les histoires de zombies ne sont pas toujours forcément  basées sur l’hémoglobine et les morceaux de chairs qui volent dans tous les sens. 

Pour moi, Alexandre Ratel y rajoute une touche poétique, pas besoin de sang et de cerveaux à toutes les pages, mais surtout des survivants torturés par leur nouveau quotidien, des âmes errantes qui arrivent à trouver la beauté dans un tableau post-apocalyptique. 

J’ai vraiment un plaisir sans nom à lire les différentes nouvelles de cet auteur, car je sais qu’elles vont me faire réfléchir, sourire ou être triste. 

La nouvelle « Elles étaient trois » est un très bon exemple, j’ai ressenti une multitude de sentiments divergents pour ses deux sœurs qui suite à la mort de la troisième, décident de lui offrir une nouvelle vie dans la mort. 

Quant à la nouvelle « Accro », je n’ai pas pu m’empêcher de rire devant l’énormité de la situation. C’est tellement une histoire qui nous offre un clin d’œil sur notre société actuelle avec ses groupes d’anonymes qui se réunissent pour tenter de se sortir de leur addiction. Ici, c’est la même chose, mais avec toujours le « zombie » comme élément principal. C’est tout simplement génial ! Un écrit qui est d’ailleurs parmi mes coups de cœur.

L’imagination de l’auteur est vraiment sans limites, et je reste à nouveau émerveillée devant autant d’inventivité. Aucune nouvelle ne se ressemble, aucun sentiment de « déjà lu » ailleurs, c’est neuf, innovant, et démentiel ! 

Autre élément que j’apprécie beaucoup avec cet auteur, c’est sa plume. Chaque nouvelle semble avoir sa propre écriture, son propre rythme, je n’ai jamais ressenti de lassitude en les lisant. Elles sont entraînantes et dépaysantes, l’auteur est une sorte de caméléon qui nous fait vivre chaque histoire avec les pensées et les émotions des protagonistes. 

Si vous aimez les récits avec des zombies, avec un dosage parfait d’hémoglobine et de réflexions, vous allez vraiment adorer ce deuxième recueil !

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

jeudi 29 avril 2021

[Chronique #219] Les enquêtes de Willy Goth

 

 

Auteur : Bernard Leonetti

Genre :  #Fantastique #Humour #Policier

Nombre de pages : 418

Où le trouver : Cultura 

Prix :  5,99€  / 12,90€

Format :   Ebook / Broché



"Willy Goth n'est pas n'importe qui. Il est inspecteur de police. Intérimaire, de surcroît. Il n'intervient que quand on fait appel à lui, lorsque la situation échappe à la police, qu'elle dépasse le cadre normal de leurs investigations. Alors il daigne sortir de son repaire, sous les rues de Paris, et mène son enquête, toujours de nuit. L'humanité est tellement laide sous la lumière du soleil ! Suivi par un collègue qu'on lui a collé dans les pattes, mais qui n'est pas des plus futés, Willy Goth se lance alors à la poursuite des cinglés, démons, et autres créatures de la nuit. Quitte à y passer le reste de sa longue vie, il tient à résoudre les enquêtes qu'on lui confie, usant de ses facultés de déduction et de ses connaissances du surnaturel. Neuf enquêtes où se mêlent agréablement fantastique, policier et humour, pour le plus grand plaisir des lecteurs !"


Otherlands Editions nous offre un recueil de nouvelles vraiment très original ! Je n’avais jamais lu rien de tel auparavant, le fait que ce soit de multiples affaires policières avec un protagoniste commun était juste génial ! 

Voici le sommaire des nouvelles que le lecteur pourra trouver au sein de ce recueil : 

  • Miroir, mon beau miroir…
  • Le syndicat des zombies
  • Issachar
  • Au service du Président
  • Da Vinci Mode
  • Un appel d’outre-tombe
  • Une légende urbaine
  • Mélinda a disparu
  • Le vampire habite au 21
  • Home sweet home

Willy Goth est un personnage qui dépasse l’entendement, j’ai tout simplement adoré sa personnalité peu commune, son franc parlé, les sous-entendus et l’humour noir quasi omniprésent dont il fait preuve au cours des différents récits. Cet homme d’un âge mûr ne sort que la nuit, vit dans un endroit assez particulier… à des familiers surprenants et surtout, il n’est pas vraiment le genre de policier qui suit les règles à la lettre…
Son partenaire, Djamel, une recrue toute fraîche qui n’a pas encore connu les pires atrocités des crimes auquel il sera confronté, a aussi un très bon potentiel en tant que personnage secondaire.

Autant dire que ce duo va nous réserver des surprises !

La plume de l’auteur est une découverte que j’ai fortement appréciée, en dépit du caractère assez traditionnel d’une enquête policière et de son déroulement, Bernard Leonetti va contourner les règles et nous offrir des moments d’anthologie, des enquêtes surprenantes et des échanges à mourir de rire !

Les différents récits sont vraiment bien construits, chacun à son lot de suspense, d’humour noir, de découvertes et de surprises. Je n’ai pas vraiment vu le temps passé durant ma lecture.

La nouvelle : le syndicat des zombies est sans nul doute ma favorite. Rien qu’en lisant l’intitulée de celle-ci, j’ai su que l’auteur allait m’emmener dans une enquête excentrique et fantasque à souhait. Et je n’ai pas été déçu une seule seconde !

En conclusion, si vous aimez les enquêtes policières singulières, que vous ne craignez pas une bonne dose d’humour noir et des personnages hauts en couleur, alors vous allez tout simplement adorer ce recueil de nouvelles !

Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

jeudi 22 avril 2021

[Chronique #218] Aquaal, le secret de l'île originelle

 

Auteure : Aurélie Genêt

Genre :  #Fantastique #Aventure

Nombre de pages : 236

Où le trouver : Livr'S Editions 

Prix :   18,00€

Format :   Broché



"« Parce qu’elle ne possède pas l’Aquaal, la magie de l’océan, Eléanore est condamnée à rester toute sa vie à terre. Une situation inacceptable pour cette jeune femme au fort tempérament.
Pour échapper au mariage qu’on lui impose, elle grime ses traits et embarque sur un navire sous l’identité d’un garçon.
Eléanore, dite La Mouette, est alors loin de s’imaginer quelles dangereuses aventures l’attendent, que ce soit parmi les pirates ou sur l’île Originelle, source de l’Aquaal. »"

"Aquaal, le secret de l'île originelle" est un roman qui m’a d’abord séduite par sa couverture et ce petit animal adorable et coloré, puis le résumé a titillé ma curiosité : une histoire de magie et de pirate ? Je veux en savoir plus !

Et je n’ai pas été déçu, ce roman est vraiment très bien construit et m’a fait passer un excellent moment de lecture aux côtés d’Eléanore.

Cette jeune femme à un caractère assumé et bien trempé qui le rend vraiment très intéressant. J’ai particulièrement apprécié la façon dont elle est construite et son évolution au fil du roman. Dotée de forces et de faiblesses, j’adhère vraiment à ce type de femme qui ne doit pas dépendre d’un homme pour avancer, ce qui sous-entend aussi, pas de romance venant nous importuner pour rendre la protagoniste plus mièvre ou autres. 

L’écriture est vraiment fluide, la plume de l’auteure est une découverte et j’espère pouvoir lire d’autres romans de sa part ! Celui-ci est fort bien ficelé, l’intrigue est haletante et les rebondissements géniaux ! Le lecteur n’a pas fini d’être surpris par certaines révélations. La magie dont traite ce roman, l’Aquaal, est omniprésente, mais pas écrasante. Ce n’est pas une sorte de super pouvoir qui pourrait diriger le monde ou renverser toutes les nations d’un royaume. Bien au contraire, sa conception est vraiment ingénieuse et j’ai aimé le fait qu’elle ne prenne pas une place trop importante dans le récit.

Le côté piraterie est fort présent et j’ai adoré ça, c’est un petit péché mignon que j’ai retrouvé avec une héroïne vraiment attachante.

Autre point vraiment positif : cette alternance entre passé et présent. Le roman se découpe en plusieurs séquences : le présent avec la jeune femme prisonnière d’une île aussi mystérieuse que dangereuse, où rôde d’étranges créatures pas forcément très sympathiques… et le passé : ou nous allons découvrir une partie de son enfance, puis son enrôlement au sein de la piraterie, sa nouvelle vie sur le navire, etc. 

Ce mélange est vraiment ingénieux, car il tiendra le lecteur en haleine, c’est en tout cas ce qui s’est passé de mon côté. Je voulais toujours savoir ce qui se passait, mais l’alternance était à la fois frustrante et addictive.

Je conseille ce roman pour tous les amateurs de fantasy, de piraterie, et d’héroïnes fortes et courageuses !

Ma note : 18/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !