samedi 8 mai 2021

[Chronique #220] Zombies : Après les Ténèbres

 

Auteur : Alexandre Ratel

Genre :  #Horreur #Nouvelles #Zombies

Nombre de pages : 334

Où le trouver : Amazon 

Prix :  3,99€  / 15,00€

Format :   Ebook / Broché



"Ils se relèvent. Encore. Et encore. Et encore. Inlassablement, les corps se déplient et se hâtent pour rejoindre la putrescente parade de l’apocalypse. Là-bas, ils sont innombrables. Ici, ils n’ont pas encore assis leur règne. Demain, peut-être. Je parcours les zones qui ne sont pas encore tombées et je consigne les histoires de celles et ceux qui résistent, qui s’adaptent, qui n’ont pas abandonné. Je compile des archives oubliées. Le poids de ces récits pèse au fond de mon sac à dos à mesure que j’avale les kilomètres. C’est le poids de la vie. Il faut que je presse le pas. Ils arrivent et ils viennent nous chercher…"

Le deuxième volume des nouvelles d’Alexandre Ratel est déjà terminé, et je suis partagé entre la joie d’avoir tourné la dernière page et la déception de ne pas pouvoir en lire davantage ! 

J’ai tout simplement adoré, cet auteur est pour moi une nouvelle référence à suivre dans le monde post-apocalyptique des zombies.

Voici les 13 nouvelles qui composent ce recueil : 

  • Accro
  • Étoiles mourantes
  • Elles étaient trois
  • Renaissance
  • Super papa
  • Ainsi vont les morts
  • Paul et moi
  • Une histoire de respiration
  • Merry Zmas
  • Pour l’éternité
  • Les crocodiles oubliés
  • De verts pâturages
  • Bang Bang

On peut dire ce que l’on veut, mais les histoires de zombies ne sont pas toujours forcément  basées sur l’hémoglobine et les morceaux de chairs qui volent dans tous les sens. 

Pour moi, Alexandre Ratel y rajoute une touche poétique, pas besoin de sang et de cerveaux à toutes les pages, mais surtout des survivants torturés par leur nouveau quotidien, des âmes errantes qui arrivent à trouver la beauté dans un tableau post-apocalyptique. 

J’ai vraiment un plaisir sans nom à lire les différentes nouvelles de cet auteur, car je sais qu’elles vont me faire réfléchir, sourire ou être triste. 

La nouvelle « Elles étaient trois » est un très bon exemple, j’ai ressenti une multitude de sentiments divergents pour ses deux sœurs qui suite à la mort de la troisième, décident de lui offrir une nouvelle vie dans la mort. 

Quant à la nouvelle « Accro », je n’ai pas pu m’empêcher de rire devant l’énormité de la situation. C’est tellement une histoire qui nous offre un clin d’œil sur notre société actuelle avec ses groupes d’anonymes qui se réunissent pour tenter de se sortir de leur addiction. Ici, c’est la même chose, mais avec toujours le « zombie » comme élément principal. C’est tout simplement génial ! Un écrit qui est d’ailleurs parmi mes coups de cœur.

L’imagination de l’auteur est vraiment sans limites, et je reste à nouveau émerveillée devant autant d’inventivité. Aucune nouvelle ne se ressemble, aucun sentiment de « déjà lu » ailleurs, c’est neuf, innovant, et démentiel ! 

Autre élément que j’apprécie beaucoup avec cet auteur, c’est sa plume. Chaque nouvelle semble avoir sa propre écriture, son propre rythme, je n’ai jamais ressenti de lassitude en les lisant. Elles sont entraînantes et dépaysantes, l’auteur est une sorte de caméléon qui nous fait vivre chaque histoire avec les pensées et les émotions des protagonistes. 

Si vous aimez les récits avec des zombies, avec un dosage parfait d’hémoglobine et de réflexions, vous allez vraiment adorer ce deuxième recueil !

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire