dimanche 28 novembre 2021

[Chronique #252] Les Quatre Lieux: I. Les Terres Exilées

 

Auteure : Laura Bettini

Genre :  #YA #Fantastique #Magie #Aventure

Nombre de pages : 282

Où le trouver : Amazon

Prix :  4,99€/ 17,90€

Format :  Ebook / Broché




Lorsque Lina découvre un loup aux grands yeux verts dans sa cuisine, elle manque de mourir d’effroi. C’est compter sans les voix qui murmurent inlassablement dans sa tête et l’apparition d’un portail qui la fera passer de la Terre à un autre monde : le Royaume de Glène. Aux côtés de Claire, Ryan et Sylvain tous aussi perdus qu’elle, l’adolescente va découvrir la vérité sur ses origines et la quête qui l’attend : parfaire son entraînement dans les Terres Exilées, délivrer les Quatre Lieux des Mages noirs et reprendre le trône de ses ancêtres…




Cela fait déjà un moment que ce roman me fait de l’œil, déjà avec cette couverture qui est tout simplement sublime, difficile de passer à côté de ce magnifique loup. Je ne parle pas de ses yeux hypnotisant qui m’a séduite dès le premier regard. Viens ensuite le résumé, intéressant et plaisant, il n’attise pas curiosité, alors sautons sur l’occasion et découvrons cet univers !

J’avoue ne pas avoir été déçue une seule seconde par l’univers dans lequel l’auteure va nous plonger, c’est à la fois un ravissement pour l’imagination et une curiosité sans limites pour les créatures que nous allons rencontrer tout au long de notre lecture.

Les personnages sont aussi très intéressants et attachants, Lina, Claire, Ryan ou encore Sylvain, ces 4 jeunes ont des personnalités qui m’ont vraiment emballée, que j’ai pu apprécier ou détester par moment, mais dans l’ensemble, ils sont bien travaillés et il est facile de s’identifier à eux.

Pour un premier roman, je trouve que l’auteure s’en est très bien sortie, autant dans la création de son univers que du travail sur la psychologie de ses personnages. 
D’un point de vue plus personnel, j’ai apprécié la fluidité de la sa plume, le récit ne souffre pas de longueur ou d’un manque de rythme, les explications sont claires et concises et l’ensemble réuni donne un premier tome de très bonne qualité.
Je félicite l’auteure sur ce fait, même si ce roman s’adresse à un public jeunesse ou Young adulte, il a su me transporter dans des lieux inoubliables sans que je ne ressente de facilité ou de raccourcis dans certaines situations.


Ma note : 18/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

lundi 15 novembre 2021

[Chronique #251] La chambre des tortures

 

 

Auteur : Sylvain Silvestro

Genre :  #Horreur #Gore #Huitclos #Torture

Nombre de pages : 132

Où le trouver : Amazon

Prix :  2,99€/ 8,95€

Format :  Ebook / Broché




Ce court roman GORE est réservé à un public TRÈS averti. Essentiellement en huis clos, cette histoire comporte des scènes avec des instruments de torture qui ont réellement existé (Aigle de sang, arracheur de langue, fourche de l'hérétique, supplice du rat...).

Alice est une jeune fille introvertie et issue d’une bonne famille d’origine indienne. Par hasard, elle se découvre un intérêt presque malsain pour son prochain sujet d’exposé : les tortures du Moyen-Âge et de la Renaissance. Pourtant, elle est terrorisée à l’idée de devoir s’exprimer devant tous ses camarades de classe. Mais cette futile appréhension va laisser place à la peur véritable, à l’horreur pure, lorsqu’elle va faire une rencontre inattendue sur internet. Une rencontre qui va bouleverser sa vie et sa vision de l'humain à tout jamais...

PLUS DE 30 TORTURES ANCIENNES DÉCRITES ET ILLUSTRÉES





J’étais déjà extrêmement fan du « Recueil de la folie », autant dire que « La chambre des tortures » le surpasse, et de loin ! 
Je n’ai pas pu arrêter la lecture de ce court roman avant d’en avoir terminé avec cette histoire aussi effroyable que géniale. Bien entendu, comme le dit déjà l’auteur : PUBLIC TRÈS AVERTI seulement, car nous avons en plus des descriptions très étoffées de l’auteur sur les diverses tortures, les images qui vont avec.

Imaginez un seul instant que ces appareils de tortures ont tous existé, surtout durant le moyen âge, et qu’il en fallait vraiment très peu à ce qui se prétendait « défenseur de la justice » pour s’en servir. Du coup, en lisant ce roman, j’ai eu l’impression de faire un énorme pas en arrière, à cette époque où tout le monde craignait l’inquisition, ses voisins, la différence physique ou les dénonciations calomnieuses liées très souvent à la religion. 
Les sorcières ne semblent pas avoir été les seules à avoir autant souffert durant ces chasses injustifiées et injustes en tout point.

J’ai pourtant adoré suivre Alice, qui pour une ignoble raison, va se retrouver enfermé dans les geôles de son bourreau et devra assister bien malgré elle à de nombreuses tortures tout en essayant de garder espoir, mais cela semble être extrêmement difficile pour cette jeune femme dont l’épée de Damoclès ne cesse de la tourmenter nuit et jour. Quand est-ce que mon tour viendra ? Que vais-je subir ?

Je suis déjà archi fan des huis clos, alors autant l’avouer tout de suite, j’ai un coup de cœur énorme pour ce roman et mon seul regret… reste qu’il soit « court », mais peut être peut-on espérer une sorte de suite, qui sait ? (oui, je tente de soudoyer l’auteur, mais chut).

Les descriptions sont excellentes, en plus des dessins, j’ai eu l’impression parfois que l’acte de torture avait lieu sous mes yeux, que je pouvais entendre les cris des suppliciés, ressentir leur terreur. Cette angoissante atmosphère plonge très vite le lecteur dans une sorte de bulle, il n’entendra et ne verra plus rien d’autre que ce que l’auteur souhaite lui montrer, c’est un des talents de cet auteur que j’affectionne tout particulièrement.

La fin est tout particulièrement surprenante et pour ainsi dire : parfaite. Elle clôture à merveille « La chambre des tortures ». 

Un nouveau coup de cœur pour cette année 2021 !


Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

[Chronique #250] Quatre nouvelles étranges inspirées d'Écosse

  

 

Auteur : Boris Monachon

Genre :  #Horreur #Fantastique #Nouvelles

Nombre de pages : 158

Où le trouver : Amazon

Prix :  4,99€/ 14€

Format :  Ebook / Broché




L'inexplicable décès d'un professeur spécialiste du zombie vaudou, l'enquête d'une ex-inspectrice au service du gouvernement au sujet de disparitions dans un village reclus, l'histoire d'un ivrogne qui hante toute personne qui l'entend, et le rêve incroyablement marquant d'un voyageur déprimé ; autant d'histoires que peut inspirer l'Écosse rurale, ses paysages et son atmosphère sombre et ancestrale.




L’auteur nous offre un petit recueil de 4 nouvelles inspirées de ses pérégrinations multiples en Écosse. Un endroit reconnu comme hanté par des millions de personnages, alors l’idée d’en découvrir un peu plus sur ce sujet m’a tout de suite attirée. J’adore cet endroit et son folklore, aussi ancien que mystérieux.

Voici le sommaire : 
  • L’Affaire W. Hudson
  • Le baiser de la limniade
  • Les bois de Balintore
  • Le Miroitement
En général, je n’aime pas trop raconter l’histoire lorsqu’il s’agit de nouvelles, car elles ont pour but d’être courtes et en générales, de rentrer rapidement dans le vif du sujet, je continuerais donc sur cette ligne de conduite avec ce recueil.

L’atmosphère générale de ce livre est vraiment idéale pour une soirée avec très peu de lumière et une ambiance un peu lugubre, comme par exemple durant un orage ou autres. Les sujets abordés comme le vaudou, les zombies, la hantise sont parmi mes favoris. Ce sont toujours des faits difficiles à expliquer encore de nos jours et lorsqu’ils sont bien exploités, comme dans ce roman, cela donne des histoires difficiles à oublier ! 

Je ne dirais pas cependant que j’ai adoré toutes les nouvelles, j’ai mes préférées comme « L’Affaire W. Hudson » et « Les bois de Balintore ». 
Je trouve également que ce sont les plus intrigantes et effrayantes du lot, elles se démarquent de nombreuses façons différentes et l’auteur a très bien su nous plonger au cœur des ténèbres tapies entre les lignes noircies de son récit.
« Le Miroitement » reste la plus surprenante, de par son écriture et la façon dont l’auteur veut nous immerger dans cet univers très particulier. Il faut être assez patient et lire parfois entre les lignes pour mieux saisir la teneur des propos qui sont tenus.

La couverture est, selon mes gouts, beaucoup trop neutre pour un contenu tel que celui-ci, j’avoue qu’il manque ce côté un peu effrayant, intrigant et étouffant que l’on peut retrouver au travers des 4 nouvelles. C’est peut être le seul point un peu négatif que je relèverais.

La plume de l’auteur est agréable, elle semble s’adapter à chaque nouvelle, se transformer pour mieux nous immerger dans ces univers fantastiques, et l’idée est plutôt bien maitrisée.

Je conclurais en disant que si vous aimez l’Écosse (ou pas), les histoires étranges et le folklore effrayant de ce pays, ou tout simplement des nouvelles horrifiques à souhait, vous allez vraiment passer un bon moment de lecture.



Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

mercredi 10 novembre 2021

[Chronique #249] Corvus Maledictionem

 

 

Auteur : Alex Krynn

Genre :  #DarkFantasy #Horreur

Nombre de pages : 130

Où le trouver : Amazon

Prix :  9,99€

Format :  Ebook




Un voyage au coeur de l'enfer !

Dantone est le chef d'une bande de mercenaires à la réputation sulfureuse. Rien ne leur fait peur : assassinats, pillages, viols. Aucun contrat ne semble assez ignoble pour les stopper. Jusqu'à ce qu'un jour, Dantone accepte l'offre pourtant si simple d'un homme encapuchonné : allez visiter une tombe. Le lieu est beau, propre, ensoleillé et la mission a l'air facile. Trop facile même. Alors qu'ils pensent pouvoir rentrer pour demander leur paye, le monde change : la lumière devient ténèbres et les corbeaux s'abattent sur eux. Et, dans l'ombre, une bête ignoble est prête à tout pour les tuer. Et si c'était la mission de trop ? Celle qui les envoie directement dans les Enfers ?




Je qualifierais ce roman de « nouvelle », de par son format assez court, mais je ne peux nier que j’aurai adoré avoir plusieurs tomes ou du moins, d’autres livres ayant un lien avec cet univers.

Pourquoi ? Car j’ai tout simplement A-D-O-R-E Corvus Maledictionem !

Comme il s’agit là d’un roman court et très intense, je ne m’attarderais pas à parler en détail de l’histoire ou de ses personnages, car le résumé le fait déjà excellemment bien.
Pour les protagonistes, je préfère, comme d’habitude, laisser au lecteur le plaisir de découvrir le caractère de chacun, surtout qu’ils sont vraiment atypiques et quelquefois — très souvent —, totalement dérangés du ciboulot !

Le format court n’empêche cependant pas d’en apprendre pas mal sur les mercenaires, leur passé, leur addiction, les fantômes qui les hantent, le tout sans encombrer lecteur de trop de détails qui ne servirait à rien sur ce type de petit roman.

Les lieux et les différentes atmosphères qui sont décrits sont magiques, effrayants, redoutables et mortels, mais géniaux ! De la pure Dark Fantasy comme les fans peuvent aimer !
L’histoire semble être assez banale au départ, mais l’auteur nous réserve de très nombreuses surprises, dont un personnage mystère que j’ai vraiment adoré rencontrer et suivre au cours de ma lecture.
Je vous donne un petit indice : Dantone n’en mènera pas large durant leur rencontre !

Au final, j’ai adoré et dévoré ce court format et j’avoue que je ne serais pas contre du tout en découvrir davantage. Peut être avec d’autres personnages, d’autres quêtes, mais l’univers crée par l’auteur m’a totalement séduite.


Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !