mercredi 23 février 2022

Eden Island, tome 1 : Le Secret #PLIB2022

 



Auteure : 
Hana Claistel

Genre :  #SF #Jeunesse

Nombre de pages : 310

Où le trouver : Amazon 

Prix :  18,90€/ 7,99€

Format :  Ebook / Broché

ISBN :  #ISBN9782490630509






La vie est un conte de fées et elle en est l’héroïne ! C’est du moins ce que pense Analia en se préparant pour la prestigieuse soirée qui va marquer son entrée dans le monde adulte.

Elle a le privilège de vivre sur l’archipel d’Eden Island où tout n’est qu’ordre, harmonie et beauté ! Alors que partout ailleurs la montée des eaux a depuis longtemps réduit les continents à quelques îles arides disséminées sur l’océan où les populations luttent pour leur survie.

Mais Aylan, nouvellement arrivé sur l’archipel, ne va-t-il pas changer à jamais le destin de l’adolescente en lui montrant la face sombre du paradis ?

Du rêve au cauchemar, il n’y a parfois qu’un pas...




Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de roman de science-fiction de ce genre, qui porte sur la séparation des classes sociales et donc, des richesses, de la nourriture et du lieu de vie de chacun.
Eden Island, tout le monde en parle : en mal ou en bien.

Ceux qui vivent en dehors de cette bulle paradisiaque rêvent un jour de s’y introduire, quitte à mourir pour cela : un sujet qui est toujours d’actualité de nos jours, l’immigration. Chercher une terre ou vivre et non survivre chaque jour, quitte à perdre la vie en mer, se faire renvoyer de ce paradis si par chance on arrive à contourner la mortelle barrière qui protège cette île du reste du monde.
C’est un sujet récurent dans ce roman qui prend d’ailleurs parfois des proportions très touchantes et difficiles à lire.

J’ai aimé la façon dont l’auteure traite justement cette histoire de lieu de vie paradisiaque, ou personne ne manque de rien, ou la communauté est plus forte que l’individualisme, ou les bracelets greffés aux poignets de chaque habitant détermine son droit à rester vivre sur l’île. 
Oh… personne ne vous avez prévenu que vous n’êtes que des marionnettes qui doivent servir la communauté et rien d’autre ? Les « autres », et bien…

Les personnages sont intéressants, ils évoluent progressivement, certains ouvrent les yeux sur des conditions de vies nouvelles ou soudainement trop étranges pour eux. Bien que, comme je m’y attendais, il y a la présence d’une romance entre divers personnages, celles-ci servent en grande partie à faire grandir les protagonistes, à ouvrir les yeux sur la notion de « bonheur sans limites », de « paradis sans fin ».

La plume de l’auteure est en revanche très addictive, j’ai apprécié tourner les pages de ce roman à tel point qu’il ne m’a fallu que peu de temps pour le terminer. Alors oui, l’histoire n’est pas une révolution dans le genre de la SF, mais la face sombre que l’on découvre progressivement au fil de la lecture est relativement innovante et vraiment terriblement glauque.

Je pense que ma curiosité me poussera à lire le second tome : Eden Island, tome 2 : Si loin du paradis, car la fin du premier tome me laisse sur ma faim !


Ma note : 16/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

dimanche 20 février 2022

D'or et d'oreillers #PLIB2022

 


Auteure : 
Flore Vesco

Genre :  #Fantasy #Conte #Magie

Nombre de pages : 240

Où le trouver : Amazon / L'école des Loisirs

Prix :  11,99€/ 15,00€

Format :  Ebook / Broché

ISBN : #ISBN9782211310239






C'est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, sans parent, ni chaperon, dans ce lit d'une hauteur invraisemblable. Pour l'heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication. Mais voici que lord Handerson propose à Sadima de passer l'épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n'a pourtant rien d'une princesse au petit pois ! Et c'est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d'amour et de sorcellerie où l'on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit...




Je reconnais avoir eu beaucoup d’a priori vis-à-vis de ce roman, car les revisites de contes sont souvent signes de romance très poussée voir omniprésente, de personnage mielleux ou avec la personnalité de la jeune femme fragile qu’il faut protéger même si elle va forcement se mettre tout le temps en danger. Après, j’ai pu découvrir des revisites de contes très intéressants comme : Les contes interdits chez ADA éditions (Attention : roman très gore, trash, avec des thèmes difficiles et violents), ceux de chez Disney avec les collections Villains (mes préférés) et les « Twisted Tale », très originaux dans le concept. 

Mais voilà, d’Or et d’Oreillers casse les concepts déjà vus dans certains des opus que j’ai cités plus haut, il s’agit plus d’un roman axé sur l’aventure, sur l’acceptation de soi, sur le fait que peu importe l’origine de notre naissance, les femmes peuvent connaitre l’amour d’un prince. J’y ai senti une certaine lutte contre le féminisme durant ma lecture, car la protagoniste : Sadima à un caractère vraiment fort qui m’a tout de suite plu. 

Elle n’est qu’un simple femme de chambre issu de basse extraction, elle n’est ni riche ni puissante. Elle n’a jamais appris les bonnes manières de la cour ou les protocoles, son rôle n’était que de servir les autres, de subir leurs humeurs, leurs petits maux de tout les jours de princesse bien trop chouchoutée et aveuglée par les préceptes qu’une femme doit suivre à cette époque.

La « romance » est tellement légère et complexe que je n’ai pas senti celle-ci durant ma lecture, et pourtant, vous savez tous que je déteste ça ! Le point fort de ce roman, c’est les échanges entre les personnages : le riche héritier et la simple femme de chambre. Franchement, c’est digne du plus épique tournoi de Rolland Garros tant les dialogues sont bien conçus et percutants.
La plume de l’auteure est très agréable, le rythme soutenu et l’ambiance est toujours un peu pesante, mystérieuse et addictive.

Plus le lecteur avance dans l’intrigue, plus les mystères sont nombreux et les révélations surprenantes. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le côté « fantastique » du conte se révèle de façon aussi originale et  effrayante ! 

Ne jamais se fier à la couverture d’un livre, ou a ses anciens a priori, ce roman m’a donné une belle claque et j’ai adoré !


Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

samedi 19 février 2022

[Chronique #261] L'Impératrice des chimères

 


Auteur : Jérôme Camedescasse

Genre :  #Fantasy #Aventure

Nombre de pages : 500

Où le trouver : Crin de Chimère

Prix :  5,99€/ 18,90€

Format :  Ebook / Broché




Brouillard de cauchemar mortifère, la Chevelure de Hel a envahi les Terres du Nord. Tjor de Noirelouve est-il animé par sa foi, ou par une sorte de témérité aveugle, pour oser vouloir s’y frotter et chasser une telle malédiction ? Entouré d’une cohorte de « héros » aux motivations aussi variées que douteuses, il devra s’y aventurer et y affronter des créatures vomies des tréfonds des enfers.

Perdition. Aliénation. Au-delà de ces monstruosités et de ces sbires décérébrés, un être malicieux attend. Une entité inconnue déterminée à retourner contre eux angoisses et déchirures de l’âme grâce à moult illusions. Invisible et insaisissable, elle sèmera leur chemin d’embûches, déterminée à les détruire ou les confiner à la folie.



Quelle ne fut pas ma joie lorsque j’ai eu ce livre entre les mains ! Entre la couverture qui est tout simplement sublime et intrigue, le résumé qui met l’eau à la bouche du lecteur, et ma passion pour la mythologie nordique, l’auteur avait déjà rempli mes yeux de milliers d’étoiles.

La lecture fut un véritable plaisir, je découvrais l’auteur en même temps que la maison d’édition, Crin de Chimère, dont je suis devenue une fan inconditionnelle (vous trouverez d’ailleurs d’autres chroniques de romans de cette ME sur ce blog).
L’histoire est un des points forts de cette œuvre, elle nous entraine dans un univers vraiment très intéressant où se côtoient mythologie et créatures effrayantes. La description de certaines d’entre elles me fait d’ailleurs toujours aussi froid dans le dos ! 

Les personnages sont nombreux, j’ai mis un peu de temps avant de bien cerner qui était qui, qui faisait quoi, mais l’avantage également, c’est que nous allons suivre plusieurs groupes de personnages par intermittences, avec leurs aventures, leurs combats, leurs problèmes et bien d’autres. Du coup, j’ai adoré la confrontation entre les divers caractères de nos protagonistes : nous avons de tout : un bourrin, un personnage qui fait tout pour ne pas être vu, un têtu comme un bélier en furie, et j’en passe. Du coup, mélanger toutes ses personnalités et jeter les sur un tapis tel des dés pour savoir qui ira avec qui, c’était vraiment cocasse et super drôle au final. 

Comme je l’ai dit plus haut, je découvrais l’auteur et sa plume, et j’admets que c’est un coup de cœur. La fluidité du récit permet au lecteur de s’immerger très rapidement dans cet univers où le froid glacial et des créatures mystérieuses constituent une grande partie de l’environnement. Le suspense est bien dosé, les révélations sont données aux compte-gouttes, histoire de captiver et frustrer le lecteur, et ça marche d’ailleurs très bien. 

Le rythme est agréable, l’alternance entre les scènes de batailles parfois sanglantes et mortelles et les rares moments de calme (qui ne durent jamais longtemps selon certains personnages et leurs humeurs), font qu’il est difficile de s’ennuyer.

Pour ma part, j’ai vraiment adoré ce roman, et je suis ravie de savoir que d’autres livres verront le jour dans le même univers que l’Impératrice des chimères. C’est réconfortant lorsqu’on referme le livre avec toujours ces milliers d’étoiles plein les yeux et qu’on peut se dire : « il y a encore de nombreux secrets à découvrir, j’ai hâte ! ».

Si vous aimez la Fantasy, la mythologie nordique (ou pas, ce n’est pas spécialement important dans un sens), les scènes de batailles réalistes et parfois épiques ou les personnages aux caractères bien affirmés, alors vous allez tout simplement adorer : l’impératrice des Chimères.



Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

vendredi 4 février 2022

[Chronique #260] La monstrueuse invasion de Crater Lake

 

Auteure : Jennifer Killick

Genre :  #Fantastique  #Jeunesse #horreur

Nombre de pages : 182

Où le trouver : Amazon

Prix :  6,99€/ 14,90€

Format :  Ebook / Broché



Un séjour scolaire dans un camp au bord d'un lac... sympa, non ?
Tout commençait plutôt bien pour Lance et ses copains, jusqu'à ce qu'un homme ensanglanté fasse irruption devant leur bus !
Impossible...



Ce titre jeunesse de Jennifer Killick m’a vraiment fait passer un très bon moment.

L’histoire est vraiment intéressante dans le sens ou le mot « zombie » prend vraiment tout son sens vers le milieu du roman, et croyez moi, nous sommes bien loin du sempiternel roman avec des êtres vivants à moitié décharnés qui grogne et mange les vivants.


Je pense que c’est ce détail là, très important, qui rend « La monstrueuse invasion de Crater Lake » original et surprenant.


Les personnages sont intéressants malgré quelques clichés, mais bon, d’un autre côté, ce genre de personnalité existe vraiment, donc lorsqu’on parle d’une classe entière, il n’est pas anormal d’en retrouver : celui qui se croit plus fort que tout le monde, celui qui embête les plus faibles, le courageux, l’intello. Filles ou garçons.

Malgré tout, j’ai aimé la façon dont l’auteure à développer leur personnalité et alterner entre les phases de « courage » et de « peur palpable », cela fait mieux passer cette histoire de cliché, à tel point que je n’ai pas été très dérangée durant ma lecture de ces caractères prévisibles.


L’histoire est un des points forts qui plaira aux jeunes lecteurs, tout comme je l’ai moi-même en étant adulte et habitué aux romans d’horreur. C’est original, surprenant, et l’on ne s’attend vraiment pas à trouver des « zombies » de ce genre là. 


Ma note : 16/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

mercredi 2 février 2022

[Chronique #259] Bienvenue à Perfect City

 

Auteure : Helena Duggan

Genre :  #Fantastique  #Jeunesse 

Nombre de pages : 374

Où le trouver : Amazon

Prix :  7,49€/ 15,90€

Format :  Ebook / Broché




Qui voudrait vivre dans une ville où tout le monde porte des lunettes pour ne pas devenir aveugle ? Personne, n'est-ce pas ? C'est pourtant ce que ses parents ont imposé à Violet : un déménagement à Perfect City, la ville où tout est parfait... sauf la vue de ses habitants !


Mais, très vite, Violet se rend compte que les soucis ophtalmologiques ne sont pas les seuls problèmes à Perfect City, et que la vie n'y est pas aussi parfaite que l'on voudrait bien le faire croire... Entre les bruits dans la nuit, le comportement de plus en plus étrange de sa mère et la soudaine disparition de son père, la vie de Violet est loin d'être rose !


Avec l'aide de Kid, un garçon de son âge qui se transforme en allié providentiel, Violet est bien déterminée à percer l'horrible secret de Perfect City...




Perfect City, un nom qui fait assez froid dans le dos lorsqu’on y pense longuement. Une ville parfaite ? Qu’est-ce que cela peut sous-entendre ?
Faut-il être très beau ? Très intelligent, très fort dans un domaine en particulier ? N’avoir que de bonnes notes partout, un travail parfait, une maison parfaite, une famille parfaite ...? Mais pourquoi tout les habitants ont-ils des problemes de vue dans ce cas ?

J’ai vraiment aimé découvrir avec notre jeune héroïne et son acolyte le véritable sens du mot « parfait » dans ce roman. L’auteure semble prendre d’ailleurs beaucoup de plaisir et de recul pour traiter ce sujet : « qu’est-ce que la perfection ? » et aussi « pourquoi la recherche-t-on ? C’est du moins ce que j’ai ressenti en lisant ce roman, en tant qu’adulte, bien que celui-ci soit le premier tome d’une saga jeunesse.
Alors oui, il y a des gens gentils, des méchants, des manipulateurs, des tortionnaires, des personnages odieux que l’on souhaite assommer, mais je dois vous avouer que nos deux protagonistes sont assez doués dans ce domaine.

Ensuite, les rebondissements et les révélations sont vraiment bien calculés, ni trop d’un coup, ni pas assez, juste de quoi entretenir le suspense et l’envie de continuer la lecture. J’ai pu noter quelques raccourcis, que l’on retrouve de façon assez récurrente dans les romans jeunesse, mais chez cette auteure, je n’ai pas levé les yeux au ciel en me disant “mais bien sûr, comme par hasard”. Les situations, les sauvetages sont vraiment intégrés de façon assez naturelle et presque réaliste, du coup, je n’ai pas ressenti de gêne particulière à ce niveau.

Je suivrais la suite de cette saga avec plaisir.

Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !