samedi 19 février 2022

[Chronique #261] L'Impératrice des chimères

 


Auteur : Jérôme Camedescasse

Genre :  #Fantasy #Aventure

Nombre de pages : 500

Où le trouver : Crin de Chimère

Prix :  5,99€/ 18,90€

Format :  Ebook / Broché




Brouillard de cauchemar mortifère, la Chevelure de Hel a envahi les Terres du Nord. Tjor de Noirelouve est-il animé par sa foi, ou par une sorte de témérité aveugle, pour oser vouloir s’y frotter et chasser une telle malédiction ? Entouré d’une cohorte de « héros » aux motivations aussi variées que douteuses, il devra s’y aventurer et y affronter des créatures vomies des tréfonds des enfers.

Perdition. Aliénation. Au-delà de ces monstruosités et de ces sbires décérébrés, un être malicieux attend. Une entité inconnue déterminée à retourner contre eux angoisses et déchirures de l’âme grâce à moult illusions. Invisible et insaisissable, elle sèmera leur chemin d’embûches, déterminée à les détruire ou les confiner à la folie.



Quelle ne fut pas ma joie lorsque j’ai eu ce livre entre les mains ! Entre la couverture qui est tout simplement sublime et intrigue, le résumé qui met l’eau à la bouche du lecteur, et ma passion pour la mythologie nordique, l’auteur avait déjà rempli mes yeux de milliers d’étoiles.

La lecture fut un véritable plaisir, je découvrais l’auteur en même temps que la maison d’édition, Crin de Chimère, dont je suis devenue une fan inconditionnelle (vous trouverez d’ailleurs d’autres chroniques de romans de cette ME sur ce blog).
L’histoire est un des points forts de cette œuvre, elle nous entraine dans un univers vraiment très intéressant où se côtoient mythologie et créatures effrayantes. La description de certaines d’entre elles me fait d’ailleurs toujours aussi froid dans le dos ! 

Les personnages sont nombreux, j’ai mis un peu de temps avant de bien cerner qui était qui, qui faisait quoi, mais l’avantage également, c’est que nous allons suivre plusieurs groupes de personnages par intermittences, avec leurs aventures, leurs combats, leurs problèmes et bien d’autres. Du coup, j’ai adoré la confrontation entre les divers caractères de nos protagonistes : nous avons de tout : un bourrin, un personnage qui fait tout pour ne pas être vu, un têtu comme un bélier en furie, et j’en passe. Du coup, mélanger toutes ses personnalités et jeter les sur un tapis tel des dés pour savoir qui ira avec qui, c’était vraiment cocasse et super drôle au final. 

Comme je l’ai dit plus haut, je découvrais l’auteur et sa plume, et j’admets que c’est un coup de cœur. La fluidité du récit permet au lecteur de s’immerger très rapidement dans cet univers où le froid glacial et des créatures mystérieuses constituent une grande partie de l’environnement. Le suspense est bien dosé, les révélations sont données aux compte-gouttes, histoire de captiver et frustrer le lecteur, et ça marche d’ailleurs très bien. 

Le rythme est agréable, l’alternance entre les scènes de batailles parfois sanglantes et mortelles et les rares moments de calme (qui ne durent jamais longtemps selon certains personnages et leurs humeurs), font qu’il est difficile de s’ennuyer.

Pour ma part, j’ai vraiment adoré ce roman, et je suis ravie de savoir que d’autres livres verront le jour dans le même univers que l’Impératrice des chimères. C’est réconfortant lorsqu’on referme le livre avec toujours ces milliers d’étoiles plein les yeux et qu’on peut se dire : « il y a encore de nombreux secrets à découvrir, j’ai hâte ! ».

Si vous aimez la Fantasy, la mythologie nordique (ou pas, ce n’est pas spécialement important dans un sens), les scènes de batailles réalistes et parfois épiques ou les personnages aux caractères bien affirmés, alors vous allez tout simplement adorer : l’impératrice des Chimères.



Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire