dimanche 27 mars 2022

📚 Les 5 finalistes du PLIB 2022 enfin annoncés ! 🔖

Coucou ! 

Les 5 finalistes sont enfin dévoilés ! C'est trop génial, surtout après autant de mois de lectures et d'avis échangés avec les autres jurés ! 💟

Je suis heureuse d'y voir "Une couronne d'os et d'épines" et "D'Or et d'Oreillers", mes deux coups de coeur ! 💝

Maintenant, il va falloir lire les deux que je n'ai pas encore découvert : "Encens" et "Fleurs d'Oko". "Prospérine" était dans ma liste mais pas dans mon top 5 ^^ .

Je dois aussi mettre à jour mes chroniques et en rajouter pour les livres que je n'ai pas encore lu ! 

Sans plus attendre, la liste des élus : 

❤️ D'or et d'Oreillers de Flore Vesco 
🧡 Encens de Johanna Marines 
💛 Prosperine Virgule Point et la phrase sans fin... de Laure Dargelos 
💜 Fleur d'Oko de Laëtitia Danae 
💙 Une Couronne d'épines & d'épines de Emily Norsken 



💖 Mon post Instagram 💖




mercredi 23 mars 2022

[Chronique #265] L'alliance de fer, tome 1 : Le paria

 


Auteur : Anthony Ryan

Genre :  #Fantasy

Nombre de pages : 552

Où le trouver : We are Fantasy / L'antre Temps

Prix :  25,00€/ 12,99€

Format :  Ebook / Broché




« Né dans le royaume troublé d’Albermaine, Alwyn Scribe a été élevé par une bande de hors-la-loi. Vif d’esprit et habile au couteau, il aime la liberté des bois et la compagnie de ses camarades voleurs. Jusqu’à ce qu’une trahison l’entraîne sur le chemin du sang et de la vengeance, un chemin qui fera de lui un soldat dans l’armée du roi.

Placé sous les ordres de dame Evadine, une noble tourmentée par des visions peuplées de démons, Alwyn doit survivre à la guerre et aux intrigues mortelles de la noblesse pour obtenir vengeance. Mais tandis que les forces des ténèbres – humaines et surnaturelles – se liguent pour neutraliser Evadine, Alwyn va devoir faire un choix : deviendra-t-il un guerrier ou restera-t-il un paria à jamais ? »



Ce premier tome d’Anthony Ryan nous plonge dès les premières pages dans un univers sombre et sans pitié qui m’a tout de suite séduite.


Nous y rencontrons Alwyn, un jeune homme devenu hors-la-loi qui, comme vous l’avez compris, sera le protagoniste qui nous fera vivre de nombreuses aventures, trahisons et vengeances qui hanteront son esprit encore jeune et inexpérimenté en la matière.


Une des premières choses qui m’ont plus chez l’auteur, c’est sa plume. Cette capacité qu’il possède de captiver le lecteur en l’emportant avec une facilité déconcertante dans son univers. La lecture est d’une fluidité très agréable et le mélange entre intrigues et complots tient son lectorat en haleine très efficacement, c’est d’ailleurs un piège très intelligemment conçu qui nous fera tourner la dernière page sans vraiment nous en rendre compte.


Les descriptions, comme tout premier tome d’une saga de Fantasy, sont relativement nombreuses, j’ai eu un peu de mal au début à bien faire la différence entre les différents enjeux politiques, les royautés qui s’affrontent et dans quel but, leurs noms, mais une fois ces petits détails passés, j’ai pu savourer un roman d’une complexité étudiée avec minutie. L’auteur a su créer un univers très intéressant, des religions complexes, et des personnages qui n’ont pas fini de nous surprendre.


Alwyn est certes notre protagoniste sur lequel l’histoire est centrée, mais il nous fera rencontrer de nombreux autres personnages hauts en couleur. Parfois attachants, parfois détestables, mais cette diversité de personnalité m’a totalement conquise.


J’ai également pu noter que le roman se découpe en trois parties, qui selon moi, sont un des autres points forts de ce premier tome.


Nous y voyons l’évolution d’Alwyn, autant sur le plan physique que psychologique. Nous rencontrerons également de nouveaux compagnons de route, mais surtout, nous voyons le jeune homme grandir, apprendre, découvrir de ses propres yeux l’horreur des enjeux politiques, la véritable nature des hommes et des femmes qui vont croiser sa route, et bien pire encore...



L’atmosphère du roman est oppressante, mais aussi parfois amusante, de façon à nous offrir un peu de repos, de joie et des sourires, mais tout est éphémère dans ce monde, surtout dans ce premier tome.


L’histoire n’a rien de banal, elle est d’ailleurs intelligemment rédigée pour ne pas être une énième copie d’autres romans du même genre. 

En tant que grande fan de fantasy, j’ai pu constater à plusieurs reprises les mêmes schémas qui sont repris dans une intrigue, des révélations ou dans la ligne directrice de l’histoire, mais Anthony Ryan contourne tout ces déjà-vus avec succès.

En tant que premier tome, « Le paria » se fait une place de choix dans les musts-have que tout fan du genre se doit de lire un jour. Autant pour l’histoire qui sort des sentiers battus, son personnage principal qui sera confronté à des choix qui pèseront par moment lourdement sur sa conscience, la façon dont il évoluera au fil des chapitres, à ces complots et ces enjeux politiques, ces batailles sanglantes et surtout, cette atmosphère bien particulière qui ne quittera pas le lecteur une seule seconde.


Venez rejoindre Alwyn et ses périples dans le royaume d'Albermaine dans ce premier tome de : " L'alliance de fer, tome 1 : Le paria".



Ma note : 18/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

samedi 19 mars 2022

[Chronique #264] L'abattoir

 



Auteure : 
Christelle Colpaert Soufflet

Genre :  #Horreur

Nombre de pages : 300

Où le trouver :  Amazon The Poetic Shivers Editions

Prix :   2,99 €

Format :  Ebook





Un bus en panne sur une route déserte.

Aucun réseau.

Une propriété isolée au cœur des bois.

Un accueil chaleureux.

Puis le néant.

Sous le vent glacial de novembre, l’horreur absolue les attend. Les sept passagers du car se réveillent, enfermés dans de minuscules box, vêtus de simples sacs de jute poisseux.

Un seau pour leurs besoins.

Une mangeoire pour bétail.

Une fratrie détraquée.

Des humiliations répétées.

Des tortures insoutenables.

Pour les briser, les uns après les autres, leurs bourreaux redoubleront d’imagination et de cruauté, leur infligeant les pires atrocités, dans de macabres et terrifiantes mises en scène.



Un nouveau roman fraichement sorti de l’auteure Christelle Colpaert Soufflet que j’affectionne de lecture en lecture. Celle-ci est une sorte de huis clos qui m’a rappelé un film tout aussi violent : Frontière(s) de Xavier Gens (après, chacun ses goûts, certains l’ont aimé, d’autres non).

Ce roman est mon coup de cœur de l’auteure, l’un des meilleurs que j’ai pu avoir entre les mains. J’adore l’idée du huis clos et de cette fratrie de détraqué qui fera subir à leurs otages les pires sévices, humiliations et torture possibles et imaginables.

J’avoue d’ailleurs que de ce côté, l’imagination de Christelle Colpaert Soufflet est très fertile et efficace, je ne sais pas ou elle trouve toutes ces idées, mais je suis totalement fan ! Les tortures sont toutes différentes par rapport à ces autres œuvres, originales et diaboliques par-dessus le marché. D’ailleurs, il y a certains clins d’œil à des tortures médiévales qui ont réellement existé, comme quoi, l’être humain est doté d’une imagination macabre à souhait depuis très longtemps.

Le résumé donne le ton, des prisonniers, des bourreaux, et chacun sa méthode. Reste à savoir le pourquoi ce sont ces 7 personnages qui ont été choisis, rien n’est dû au hasard, et cela, vous le découvrirez au fils des chapitres. 

D’ailleurs, le découpage du roman est génial. Chaque frère a droit à son lot de chapitres personnalisés en fonction de la torture qu’il a choisie ou de son passé, et de ce côté-là, c’est d’une violence inouïe. J’en suis arrivée à aimer sincèrement cette fratrie de sanguinaires tortionnaires. 

Je trouve leurs personnalités très bien travaillées, et plus nous apprenons à les connaitre, plus mon cœur a chaviré vers ce groupe hétéroclite de tueurs en série organisés, avec une morale que j’approuve totalement. Vous comprendrez au fur et à mesure de la lecture pourquoi j’écris de tels propos.

L’atmosphère est austère, glauque et macabre, surtout lorsque nous découvrons les supplices et les lieux dans lesquels nos pauvres proies seront enfermées et vivront durant de nombreux jours (ou presque, haha). Réduits à l’état d’animaux, voire pires, nous apprenons progressivement à les connaitre, à les soutenir autant que possible chaque jour, mais au final, qui aura le dernier mot ? 

La plume de l’auteur est géniale, une fois de plus. J’ai lu ce roman en deux jours, comme le précédent « Corpuscrit », car j’ai eu un coup de cœur sans précédent pour celui-ci. L’abattoir à ce quelque chose qui nous fait voir la nature de l’être humain de façon très différente. Mais là encore, je ne peux en dire trop pour ne pas vous dévoiler des parties importantes du roman.

Sachez seulement que ce roman est également à déconseiller aux âmes sensibles, mais à rapidement glisser entre les mains de tout fan d’horreur psychologique. 


Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReads. Sur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l’auteur ou celui de la maison d’édition. Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m’en faire part !

jeudi 10 mars 2022

[Chronique #263] Corpuscrit



Auteure : Christelle Colpaert Soufflet

Genre :  #Horreur

Nombre de pages : 179

Où le trouver :  Amazon

Prix :  18,00€/   2,99€

Format :  Ebook / Broché




Mila Dark, une auteure à succès, peine à achever le second opus des aventures de Borowak, tueur en série impitoyable et sanguinaire. Fragilisée par un énième échec sentimental, pressée par les exigences de son éditrice, Mila consent à se mettre au vert et part s’isoler en plein coeur de la Vallée de la Semois pour tenter de finaliser son manuscrit. L’auberge rouge ressemble à un véritable havre de paix. Un cadre idyllique, un calme salvateur et des rencontres exaltantes vont rythmer son séjour. Pourtant, une nuit, tout va basculer. Entre horreur, sadisme et humiliations, la jeune femme va devoir se battre pour sortir vivante de cet enfer dans lequel elle se trouve prise au piège.



Un roman d’une exceptionnelle violence psychologique pour la jeune protagoniste que nous allons suivre tout au long de l’histoire. J’ai été captivé du début à la fin et j’ai adoré ce huis clos maléfique !

J’ai découvert l’auteure grâce à ce roman, et je pense être devenue une fan des écrits de Christelle Colpaert Soufflet. J’ai vraiment adhéré et aimé la plume, le rythme du récit et les révélations qui se font au compte goutte. 

Le final est d’ailleurs incroyable, elle laisse le lecteur totalement bouche bée, du moins, c’est ce qui m’est personnellement arrivé, j’en suis restée sans voix en découvrir l’horrible vérité qui se cache derrière le scénario.

L’atmosphère qui règne tout au long des chapitres est incroyablement lugubre, intense et macabre. Elle est aussi malsaine qu’addictive. Alors oui, il faut aimer ce genre de littérature, mais j’y ai retrouvé des airs de célèbres films comme « Seven » ou « Les rivières pourpres ». 

Attention, je ne dis pas que c’est du copié-collé, je parle purement et simplement de l’atmosphère qui rend l’histoire difficile à quitter. Je l’ai d’ailleurs lu en deux jours, impossible de m’ôter de la tête toutes ces questions sans réponses qui tournent en boucle dans mon esprit.

Les sévices sont nombreux et bien pensés, trop peut-être, car je tremblais avec la jeune femme selon les situations, ce qui ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps. C’est un des points les plus appréciables du roman. Ressentir la douleur, le désespoir, la folie de Mila en même temps qu’elle.

Corpuscrit, autant le titre que la couverture prennent tout leur sens une fois la dernière page du roman tourné, et je n’ai qu’une chose à dire à ce sujet : « Wow ».

Bien entendu, âmes sensibles s’abstenir… ou ne mangez pas avant de débuter ce roman, car vous risqueriez d’en garder quelques désagréables souvenirs ou regrets, vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenu, hahaha ! 


Ma note : 20/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !

mercredi 2 mars 2022

[Chronique #262] Les Nocturnes

 


Auteure : 
Tess Corsac

Genre :  #SF #YA

Nombre de pages : 370

Où le trouver : Leha editions

Prix :  17,00€/ 899€

Format :  Ebook / Broché




Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?

Un nom, un bloc, une couleur d’uniforme : Rouge ou Vert. Ce sont les seules informations dont disposent les deux-cent cinquante pensionnaires de la Croix d’If, entrés dans l’institut sans le moindre souvenir et sans opportunité de sortir.

Natt Käfig est un Rouge du bloc 3A. Il est le dernier à avoir vu Laura, une Verte, avant sa mystérieuse disparition. Il se fait approcher par un groupe d’élèves… Qui sont ces « Nocturnes » qui ont besoin de son aide et qui pensent que Laura avait découvert les raisons de leur présence dans l’institut ? Rouges et Verts vont devoir collaborer pour percer le secret de la Croix d’If et échapper à l’administration.

Y parviendront-ils en apprenant qu’ils sont prisonniers pour des motifs différents ?



J’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture et son atmosphère oppressante et angoissante jusqu’à la toute fin ! Celle-ci devient de plus en plus palpable au fil des chapitres et des révélations que le lecteur découvre progressivement. 

Certaines sont d’ailleurs aussi surprenantes qu’horrifiantes !

Les personnages sont vraiment intéressants, même si nous partons avec beaucoup de jeunes gens, nous avons rapidement un groupe de protagoniste qui va se former et que nous suivrons dans cet institut et leurs quêtes de réponses. 

Qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils ici ? Que signifie cette séparation par couleur : les Rouges d’un côté, les Verts de l’autre. 

L’amnésie générale qui touche les adolescents nous plonge également dans un flou constant que nous prenons plaisir à éclaircir au fil des chapitres. Mais est-ce vraiment une bonne chose au final ?

La plume de l’auteure est addictive et fluide, le dosage entre les révélations et l’accumulation des mystères, des tensions est bien dosé. 

On peut comprendre la réaction de certains personnages selon les situations, cette sorte de folie omniprésente et cette frénésie de comprendre ce qui se passe.

J’ai aimé ce roman de science-fiction YA malgré quelques longueurs par moment, mais rien de vraiment dramatique. 

Les descriptions sont courtes et agréables, la mise en place de l'intrigue est plus longue et constamment ponctuée de nouveaux mystères et de révélations qui m'ont rendue un peu confuse par moment.


Ma note : 15/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis à vis du partage, merci de m'en faire part !