samedi 23 avril 2022

[Chronique #268] Le sang et la chance

   





Auteure : 
Hélène P. Merelle

Genre :  #Fantasy

Nombre de pages : 416

Où le trouver : Amazon 

Prix :  18,90€ / 12,99

Format :  Broché / Ebook





Milan, le demi-frère bâtard du roi hittite et l’un des chefs de son armée, a toujours été protégé par le dieu de la Chance. Mais demain se jouera une bataille décisive, durant laquelle beaucoup seront sacrifiés. Afin de sauver la vie de Maya, une éclaireuse indisciplinée bien trop jeune pour mourir, Milan choisit de conclure un pacte avec le dieu de l’Orage. Car dans le royaume d’Hattush, que l’on surnomme « le pays des mille dieux », il n’est pas rare qu’une divinité se mêle des affaires des hommes… Que veut donc Tarhunnir, le terrifiant dieu de l’Orage, en échange de son aide ?
Au cours de la quête périlleuse qui les réunit, Milan, Maya et leurs compagnons apprendront vite que les menaces humaines ne sont rien à côté de la colère des dieux…"




Ce roman a une couverture tout simplement sublime, j’aime toujours énormément découvrir via un artiste et les descriptions de l’auteur comment est physiquement un des personnages qui sera omniprésent dans l’aventure. Ici, nous avons droit à toute la troupe et même plus, de quoi attirer le regard du futur lecteur en quelques secondes.

Le titre m’a également beaucoup intrigué, cependant, j’ai pu découvrir progressivement le sens de celui-ci et tout ce que celui-ci impliquera dans l’intrigue. L’histoire est vraiment intéressante malgré que j’ai trouvé quelques longueurs par instants, surement pour poser des bases solides afin que le lecteur en sache le maximum sur l’univers créé par Hélène P. Merelle qui s’avère d’ailleurs être vraiment très riche et intéressant.

Comme tout roman de fantasy, nous aurons droit à notre lot d’intrigues politiques et de guerres sanglantes et sans merci, mais également de nombreux nouveaux éléments qui vont rendre ce roman différent des schémas standards en empruntant des voies bien plus obscures et surprenantes. 

Le personnage principal : Milan, qui a un caractère vraiment très bien travaillé. J’ai pris beaucoup de plaisir à voir son évolution depuis sa naissance jusqu’à ce grand moment ou il doit mener son armée dans un combat de la plus haute importance. Mais voilà, il a beau être béni par le dieu de la chance, il reste un bâtard, un personnage sacrifiable, un simple pion sur l’échiquier politique géant du royaume d’Hattush.

D’autres comparses rejoindront l’aventure à différent moment de l’histoire avec diverses motivations, et c’est d’ailleurs un des éléments que l’autrice a utilisés pour forger le caractère et la personnalité solide de Milan. Maya est d’ailleurs une femme que j’ai beaucoup appréciée pour de nombreuses raisons que vous découvrirez au fil des chapitres.

La plume de Hélène P. Merelle est une première, bien qu’elle soit également l’autrice de la célèbre saga « l’automne des magiciens », "Le sang et la chance" est la première œuvre que je découvre d’elle. Fluide et agréable, j’ai aimé sa façon de décrire les scènes de combats ou les moments de réflexion de Milan, ses états d’âme et les évènements marquants du roman. Car oui, bien qu’il soit béni par le dieu de la chance, notre protagoniste va vraiment en voir de toutes les couleurs ! L’autrice ne sera pas tendre avec son personnage et c’est un autre point très intéressant qui donne de la contenance et du crédit à celui-ci.

En conclusion, j’ai vraiment apprécié cette lecture, mais elle ne sera pas un coup de cœur. Bien que je me sois facilement attachée aux divers personnages, à cette histoire originale et son intrigue surprenante, j’ai tout de même eu un sentiment de longueur par moment.



Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

jeudi 14 avril 2022

[Chronique #267] La longue nuit

 




Auteur : 
David Moitet

Genre :  #Jeunesse #Fantasy

Nombre de pages : 288

Où le trouver : Amazon / Didier Jeunesse

Prix :  15,90€

Format :  Broché





Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela,  elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit,  un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt  interdite et de trouver une fleur de Lune... Mira n’est pas au bout de ses surprises,  car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation."




La longue nuit est un roman qui m’a surprise du début à la toute fin, ou nous apprenons enfin le véritable sens qui se cache derrière ce titre et ce résumé relativement intriguant.

Nous allons suivre le rite de la longue nuit auprès de Mira, une jeune femme au physique atypique, car oui, les personnages de ce roman ne sont pas totalement humains ! Par exemple, notre protagoniste est une femme antilope au caractère bien trempé et déterminé. 
Il y aura également de nombreuses autres races au cours de cette aventure palpitante, des hommes et des femmes zèbres, lions ou encore rhinocéros. Vous ne serez pas déçu une seule seconde par le côté hétéroclite des créatures présentent au fils des chapitres.

L’histoire tournera donc autour de Mira qui deviendra la première femme enquêtrice, car comme vous vous en doutiez déjà, elle réussira la longue nuit pour entamer cette carrière qui marquera un tournant dans l’histoire du royaume. Bien entendu, nous aurons droit à quelques clichés machistes comme certaines femmes rencontrent bien trop souvent dans des métiers soi-disant réservés « aux hommes ». Mais ce qui est agréable en dehors de cette dénonciation sociale due à son sexe, c’est qu’elle ne va pas se laisser marcher sur les pattes, si je puis le dire ainsi, et cela apporte beaucoup au roman et a la construction du personnage de Mira.

Au fil des chapitres, notre protagoniste entamera ses premières missions qui la mèneront à découvrir de bien sombres et terribles secrets autour de ce rite de la longue nuit. Cette portion de forêt gardée en permanence et interdite à quiconque en dehors de la tradition du passage à l’âge adulte. Mais pourquoi autant de mystères ? Pourquoi ceux qui y pénètrent n’en reviennent parfois jamais ? Ou du moins… plus en vie. 

J’ai vraiment eu l’impression que tout ceci affecté énormément la jeune femme antilope au point de prendre de sacrés risques pour tenter de découvrir la vérité, de comprendre ce qui se trame réellement derrière ces barrières sensées protéger le peuple de ce qui vit au-delà des bois. Mais pourquoi y envoyer de jeunes adolescents si ceux-ci semblent être si dangereux ?

Je me suis souvent posé les mêmes questions que Mira, et j’ai adoré suivre son enquête pour découvrir la vérité. Croyez-moi, vous n’avez pas fini d’être surpris ! Les rebondissements sont nombreux, mais bien dosés, ils arrivent au bon moment, nous offrant parfois des moments de doute ou de crainte.

L’écriture de l’auteur est agréable, sa plume fluide nous entraine facilement dans son univers et j’ai également apprécié l’histoire pour son originalité et son intrigue addictive. Je dois cependant reconnaitre que certains passages m’ont semblé un peu longs, surement car je souhaitais avoir des réponses plus rapidement, mais ceci n’est que mon ressenti personnel bien entendu.

En conclusion, je dirais que ce roman peut être lu à tout âge, il est addictif et très agréable à lire. Les personnages ont du caractère, les clichés vite renversés et l’intrigue passionnante.


Ma note : 16/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

samedi 9 avril 2022

[Chronique #266] Disloqué



Auteur : Isaac de Mont

Genre :  #Thriller #Fantastique

Nombre de pages : 202

Où le trouver : Amazon / GLP Editions

Prix :  18,00€/ 5,99€

Format :  Ebook / Broché





En plein cœur du Devon, des hommes sont retrouvés décapités, et des enfants disparaissent. Dans le village d’Ashtown, les efforts des autorités sont vains. Personne ne semble se soucier du sort des habitants. Anna, que le décès de sa mère a plongée dans un profond chagrin, se voit bouleversée par la lettre d’un oncle qu’elle n’a jamais connu : Fergus Crossman, le fossoyeur de la maudite bourgade. Malgré le danger, poussée par sa solitude et l’espoir de renouer avec une famille qu’elle croyait éteinte, Anna décide de tout plaquer et partir pour Ashtown."




Ce thriller fantastique est le nouveau roman de l’auteur Isaac de Mont que je remercie à nouveau pour sa confiance. Vous trouverez d’ailleurs d’autres chroniques sur ces œuvres sur le blog, car j’apprécie énormément ses univers et sa plume.

Le roman est véritablement addictif et surprenant, je ne pouvais pas m’empêcher de vouloir toujours lire un chapitre de plus, tant et si bien que je l’ai fini en quelques jours. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais le besoin d’en savoir davantage à chaque fin de chapitre, un peu comme une sorte de curiosité dévorante. 

L’héroïne est forte et courageuse, j’ai beaucoup aimé sa personnalité qui évoluera au fil du temps et des évènements alternant entre le drame et des révélations audacieuses et surprenantes ! Les personnages secondaires sont aussi très intéressants et mystérieux, nous apprenons à les connaitre petit à petit et pour certains, c’est une sacrée douche froide ! J’étais vraiment très loin de me douter que ce petit village était aussi sombre et effrayant.

L’intrigue est soignée, l’histoire est surprenante et la fin magistrale ! L’atmosphère qui nous accompagnera restera oppressante, nous plongeant ainsi dans une histoire ou l’ont fini par douter de tout et de tout le monde. Les révélations sont bien dosées, ce qui donne ce côté addictif au récit, car le lecteur cherchera toujours à en savoir davantage. L’histoire peut sembler banale au premier abord, mais non, nous sommes très loin des clichés du genre « petit village perdu forcement maudit ». 

L’auteur prend d’ailleurs beaucoup de soin à jouer avec la psychologie du lecteur plutôt que d’écrire des scènes brutales et sanglantes malgré certaines scènes vraiment effrayantes qui sont marquantes ! 

J’ai vraiment beaucoup apprécié ce nouveau roman de l’auteur et je le recommande à tous les lecteurs. Il n’y a rien de trash ou de gore, donc le livre est accessible aux âmes sensibles sans problème !



Ma note : 17/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !