jeudi 12 mai 2022

🔮 Chronique #269 : Les enfants du Préventorium

    






Auteur : 
Fabien Clavel

Genre :  #Jeunesse #SF

Nombre de pages : 256

Où le trouver : Amazon 

Prix :  13,90€ / 6,99

Format :  Broché / Ebook





Article 2048. Tout enfant présentant un caractère potentiellement déviant devra, dès l'âge de 3 ans, être retiré à ses parents pour être interné au Préventorium. Il y sera mis à l'isolement et recevra un traitement approprié.

Ce que la loi n'avait pas prévu, c'est que les traitements administrés doteraient les enfants de pouvoirs psychiques étonnants...

Anaël, Miklos, Untu, Léana et Jão ont grandi ensemble dans le Préventorium. Mais, quand ils découvrent que le plus jeune d'entre eux, Jão, est atteint d'un cancer incurable, ils commencent à remettre en question le discours des adultes qui les encadrent.

Et si les médicaments qu'on leur donnait étaient responsables de la maladie de leur ami ? ou responsables de ces étranges aptitudes qu'ils ont développées ?

Les adolescents sont désormais prêts à tout pour percer les mystères de l'institut et tenter de s'évader."






Ce roman jeunesse de science-fiction m’a vraiment entrainé dans un univers aussi terrifiant que passionnant.

Le préventorium est un lieu extrêmement mystérieux qui n’a cessé de me surprendre, nous allons tout d’abord y découvrir un groupe d’adolescent ayant des « pouvoirs », et qui, pour leur sécurité et celle d’autrui, sont enfermés dans cet institut pour y subir différents tests afin de les « aider » à maitriser ces dons particuliers.


Une routine s’installe, les enfants reçoivent une éducation normale dans une salle de classe, ils ont un petit jardin au sommet du Préventorium pour se délasser et prendre l’air, ils dorment ensemble dans un dortoir, subissent divers tests d’endurance et autres, puis, reçoivent leur médicament pour contrôler leur pouvoir et les aider à aller mieux.


Mais voilà, un jour tout part en sucette. Ils n’en peuvent plus de se sentir comme des rats de laboratoire, ils ont besoin d’en savoir plus : sur eux, leur famille, ce lieu hautement sécurisé. Ils découvrent alors que le plus jeune d’entre eux est atteint d’un cancer incurable, ces jours sont comptés, les adolescents n’ont plus qu’une seule idée en tête : sortir du Préventorium pour que le malade retrouve ses parents une dernière fois avant de mourir.


Commence alors une course contre la montre effrénée durant laquelle des révélations vont être faites et notre vision des adolescents, de l’institut et du monde actuel va être lourdement impactée.


Les personnages sont vraiment géniaux, chacun à son caractère, un don intéressant qui va jouer un rôle capital dans leur invasion, mais surtout, ils sont terriblement attachants !

J’ai adoré les voir évoluer psychologiquement en devant s’adapter aux diverses situations auxquelles ils seront confrontés. La découverte de la maladie incurable de Jão va nous révéler des facettes cachées de la personnalité de certains personnages, et cet ensemble est à mon avis un atout qui explique l’addictivité qui nait au fur et à mesure des chapitres.


J’ai déjà lu de nombreux romans de cet auteur, certains que j’ai adoré, d’autres moins, mais dans celui-ci, j’ai passé un excellent moment. La plume de l’auteur est toujours aussi fluide, les descriptions sont courtes, mais suffisantes, les protagonistes sont attachants et géniaux, le rythme est progressif : au commencement nous apprenons la vie au sein de l’institut puis nous suivons leur évasion et tous les problèmes qui vont leur barrer la route à de nombreuses reprises.


La fin est aussi un des points forts de ce roman, pour moi, elle est en deux parties : une qui clôt le roman et l’autre qui nous laisse pantois devant une lourde et surprenante dernière révélation.


Ce roman frôle le coup de cœur !




Ma note : 19/20


Mes avis sont partagés automatiquement sur les plateformes livresques comme LivrAddictBabelioBooknodeGoodReadsSur les sites marchands : Amazon, Fnac, Kobo. Le site de l'auteur ou celui de la maison d'éditions.Sur divers groupes FB dédiés aux livres.
↪ Pour une demande particulière vis-à-vis du partage, merci de m'en faire part !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire