vendredi 19 août 2022

Encens #PLIB2022









Auteure : Johanna Marines

Genre : Steampunk

Nombre de pages : 504

Où le trouver : Amazon 

Prix :  9,99€  / 18€ 


ISBN : #ISBN9782490151370


Bénéficiez d'une remise lors de l'achat du livre avec le code YSEREI5 chez l'Antre Temps !


"Nouvelle Orléans, 1919. Alors que le tueur à la hache sème la terreur dans les rues et nargue les enquêteurs, le corps mutilé d’une jeune femme est découvert en ville. Que signifient ces notes de musique et ces marques de brûlures retrouvées sur sa peau et ces étranges plumes métalliques plantées dans son dos ?
Pour les inspecteurs Perkins et Bowie, une nouvelle enquête s’ouvre. Se pourrait-il qu’un deuxième meurtrier soit à l’œuvre ? Que faire quand deux tueurs en série rivalisent de cruauté et que la ville devient leur terrain de jeu ? Plongez au cœur des Bayous où le jazz est roi et prenez de la hauteur à bord du Mécanic Hall, un aérocabaret où les dancing-automates sont devenus des déesses de la fête. Découvrez le passé trouble de Grace, une intrépide cartomancienne et de sa chouette mécanique et sautez de toits en toits aux côtés des désembobineurs qui collectent l’électricité pour la New Orleans General Electric Company."


Le roman Encens fait partie des plus difficiles à noter pour moi, car je n’aime pas vraiment les thrillers steampunk, les enquêtes policières et le lieu de l’intrigue. Autant dire que je partais avec une appréhension aussi grande que le nombre de pages de ce livre.


Que dire, d’un point de vue personnel, je n’ai pas véritablement su apprécier ma lecture, mais tout je pense que cela vient en grande partie du fait que je n’aime pas les thèmes abordés, même si l’atmosphère oppressante et glauque m’ont aidé durant l’enquête.


Les personnages ne sont pas inintéressants, certains sont plaisants, d’autres méprisables, et ce conflit de personnalités donne du charme et un bon rythme au roman, cela apporte du pep, un peu d’humour et parfois pas mal de tension.


L’enquête est assez intéressante, elle nous plongera dans un univers vraiment glauque et peu réjouissant, nous allons y découvrir des facettes cachées de certains lieux ou personnages qui nous laisseront totalement en proie à la surprise.


Le côté steampunk est sympathique, je ne suis pas une très grande amatrice du genre, car tout ce qui est mécanique ou SF me rebute légèrement depuis mes dernières lectures de ce genre, mais ici, il est très bien intégré et donne une note plaisante à l’histoire.


D’un point de vue général, l’histoire a quelque petits soucis au niveau du suspense, je sous-entends ici que j’ai pu deviner certains éléments bien plus tôt que prévu par l’intrigue, mais bon, cela fait aussi partie de certains miracles dont je suis parfois capable, car d’habitude, je me fais toujours avoir jusqu’à la toute dernière ligne. Ici, j’ai trouvé qu’il y avait quelque facilité maladroite qui ont été glissés dans le récit et m’ont permis de trouver.


En oubliant le fait que je ne suis ni fan de thriller pur avec des enquêtes policières et de l’univers du steampunk (dont il me reste surement des pépites à découvrir, autres que les Chroniques d’Harésia qui m’ont par contre totalement séduite), ce roman reste intéressant et l’intrigue bien menée.


L’écriture est fluide et reste agréable à lire, les pages s’enchainent sans trop de difficulté et l’immersion dans l’univers de l’auteure peut être un véritable plaisir pour les amateurs et fans de ce type de roman ! 


Ma note : 15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire